Lutte contre la Covid-19 : Abdelmadjid Tebboune ordonne le durcissement des sanctions

Suite à la recrudescence des cas de contamination à la Covid-19 à travers le pays, plus particulièrement dans certaines wilayas, le président Abdelmadjid Tebboune a instruit le Premier ministre afin de travailler de concert avec Comité scientifique de suivi de l’évolution de la pandémie du Coronavirus pour trouver les solutions idoines pour briser la chaîne de contamination.
Cette décision fait suite au compte-rendu du ministre de la Santé qui, dans un état des lieux exhaustif, a traité de tous les aspects liés à cette situation sanitaire d’urgence. Le ministre est revenu dans son rapport sur les mesures prises depuis le 10 juin dernier, à savoir « la réduction de la durée d’hospitalisation des patients à cinq jours et la détermination des cas nécessitant une plus longue hospitalisation en fonction du degré de gravité et de complexité, en soumettant les cas asymptomatiques à un suivi médical en dehors de l’hôpital ». Cela a permis la récupération de « 3000 lits supplémentaires depuis le début du mois en cours, portant leur nombre total à 13.395 lits, outre l’augmentation des capacités et des moyens de traitement, par la mise à disposition de plus d’équipements de dépistage et de protection ».
Concernant les tests PCR, le ministre, Abderrahmane Benbouzid, a fait part de l’acquisition de 252 000 unités ainsi que deux appareils de dépistage par PCR d’une capacité de 2.000 tests/jour chacun.
Pour ce qui est des masques de protection, le premier responsable du secteur a également fait savoir l’importation prochaine de « 20 millions de masques chirurgicaux pour maintenir le stock national de 200.000 masques » ainsi que le réapprovisionnement du stock de médicaments pour les patients atteints de Covid-19.
Revenant sur les campagnes de sensibilisation à destination du citoyen qui semble faire fi du danger réel que peut représenter cette pandémie, le ministre de la Santé a, proposé leur intensification avec « durcissement des sanctions » et « l’éventualité d’un reconfinement partiel » afin de contrecarrer ce virus qui est en train de connaître ces derniers jours une hausse alarmante.
Le président Tebboune a, par ailleurs, donné ordre de durcir les sanctions contre ceux qui se rendaient coupables de négligences avérées, de même qu’il a instruit M Benbouzid de « recourir à l’avion mis à la disposition de son département afin de se rendre immédiatement et à tout moment sur place pour vérifier les informations relatives à des insuffisances réelles ou fictives publiées ici et là, en vue de rassurer les citoyens, ou de couper court aux rumeurs et autres fausses informations ».
Hassina Amrouni

%d blogueurs aiment cette page :