fbpx

L’organisation a lancé sa stratégie mondiale pour 2019-2030 : L’OMS alerte contre une pandémie de grippe imminente

L’Organisation mondiale de la santé s’inquiète du risque d’une pandémie de grippe qui serait ravageuse pour l’humanité en raison de l’interconnexion que connait le monde. L’organisation onusienne ne soute plus de l’imminence de ce phénomène mais elle cherche à s’en prémunir car personne ne peut prédire quand cela pourra survenir.

Pour ce faire, l’OMS a lancé une « stratégie mondiale » pour protéger la population de la grippe au cours de la prochaine décennie, en avertissant que de nouvelles pandémies sont « inévitables ». Les experts rappellent que le coût d’une épidémie de grippe est plus élevé que celui d’une campagne de prévention contre ce fléau.

Les épidémies de grippe, essentiellement saisonnières, touchent environ un milliard de personnes et font des centaines de milliers de morts chaque année, selon l’OMS, qui estime qu’il s’agit là d’un des plus grands défis sanitaires mondiaux.

La « stratégie mondiale de lutte contre la grippe 2019-2030 » de cette agence spécialisée de l’ONU vise à prévenir la grippe saisonnière, à contrôler la diffusion du virus des animaux aux êtres humains et à se préparer à la prochaine pandémie de grippe, a expliqué l’OMS dans un communiqué.

« La menace de la grippe pandémique est toujours présente », a déclaré le chef de l’OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus.

L’OMS rappelle que le monde a connu plusieurs pandémies meurtrières de grippe, dont la plus grave a été celle de la grippe espagnole qui a tué en 1918 des dizaines de millions de personnes.

Aussi, trois pandémies ont suivi — en 1957, 1968 et 2009 — lorsque le virus H1N1 a fait quelque 18.500 morts dans 214 pays.

« Une autre pandémie de grippe est inévitable », a averti l’OMS, ajoutant que « dans ce monde interconnecté, la question n’est pas de savoir si nous allons avoir une autre pandémie, mais quand ».

Le chef de l’OMS a mis l’accent sur la nécessité de la vigilance et de la préparation.

La stratégie en question consiste à exiger de chaque pays qu’il renforce ses programmes de santé de base et qu’il développe des programmes spécifiques contre la grippe afin de la prévenir, de s’y préparer et de lutter contre cette maladie.

Au sommet de ces mesures de prévention, la vaccination. Ainsi, l’OMS recommande la vaccination annuelle comme le moyen le plus efficace de prévenir la propagation de la grippe, en particulier pour les employés du secteur de la santé et pour les personnes à risque.

Tinhinane B.