Lithiase rénale : Bien s’hydrater et réduire les protéines

Ils se manifestent par la présence du sang dans les urines, des nausées et des vomissements et une douleur soudaine sur le côté ou dans le dos. Les calculs rénaux – appelés aussi lithiase rénale –  sont des cristaux durs qui se forment dans les reins dans 90% des cas, mais pas seulement puisqu’ils peuvent aussi se retrouver dans la vessie, l’urètre ou les uretères. Une trop faible consommation d’eau ainsi que la cristallisation de sels minéraux et d’acides présents en trop forte concentration dans les urines en sont la cause, ainsi que les malformations des voies urinaires, surtout chez les enfants. On incrimine également l’alimentation déséquilibrée, trop riche en protéines  et en sucres, et plus rarement une infection urinaire, certains médicaments, une maladie génétique comme la fibrose kystique ou l’hyperoxalurie ou métabolique comme le diabète. La taille des calculs rénaux varie entre quelques millimètres à plusieurs centimètres de diamètre. Il faut savoir que dans 80% des cas, ils sont éliminés naturellement par les urines à travers les conduits du système urinaire et sont asymptomatiques, mais comme les uretères qui constituent des canaux de rejet vers la vessie sont de très petit diamètre, ceux-ci peuvent aisément être bouchés par un calcul qui passe vers la vessie, ce qui peut causer de fortes douleurs (colique néphrétique). Les calculs rénaux sont très fréquents, et leur prévalence semble avoir augmenté au cours des 30 dernières années. Les personnes quadragénaires présentent plus de risques, les hommes deux fois plus que les femmes. Plus de la moitié des personnes qui ont déjà eu un calcul auront une récidive dans les 10 ans qui suivent la première crise, d’où la nécessité de privilégier la prévention. L’hydratation fait aussi bien partie de la prévention que du traitement, il faut boire 2 à 3 litres d’eau par jour lorsque les douleurs sont calmées par des analgésiques afin d’évacuer les calculs rénaux par les voies urinaires. Pour ceux dont le diamètre dépasse 5 ou 7 mm, ou dans certains cas comme la grossesse, une intervention chirurgicale  peut être nécessaire.

Nadia Rechoud

%d blogueurs aiment cette page :