fbpx

« L’infirmière a introduit le traitement dans une seringue chauffée »

Les erreurs de diagnostic et les négligences médicales sont tellement fréquentes que tout un chacun finit par craindre d’en être victime en cas de maladie et/ou d’intervention chirurgicale. Mais il y’en a certaines qu’on ne pourrait même pas imaginer, on croirait qu’elles sont faites exprès tant les conséquences sont connues d’avance.

Meriem s’est souvenu d’une négligence flagrante dont elle a été victime lorsqu’elle était adolescente. « Alors que mon époux, un grand hypocondriaque, s’inquiétait du fait que ses veines lui semblaient trop visibles sous la peau au niveau des mains, je me suis rappelé subitement cette injection qui m’a brulé les veines au bras gauche ».

Elle a vu notre stupeur et s’est empressé de poursuivre : « J’étais hospitalisée pour une infection à la colonne vertébrale. L’infirmière qui devait me ‘’piquer’’ était pressée, elle devait sortir avec son fiancé qui était médecin dans le même service. Elle venait de stériliser la seringue réutilisable –ce qui était le cas à cette époque- et l’a immédiatement remplie du traitement qu’elle devait m’injecter par voie intraveineuse.

J’ai hurlé, c’était comme si elle avait incendié mon bras ». Une vision irréelle, un acte criminel, les pensées se télescopent dans l’esprit de ceux qui l’écoutent. Le traitement a chauffé au contact de la seringue qui avait été exposée à une très haute température, il a été précipitamment injecté dans les veines de l’adolescente.

« Je pense que je l’avais échappé belle, mes parents étaient terrorisés à l’idée qu’il y ait des complications » se remémore la jeune femme aujourd’hui âgée de 36 ans. « Les jours suivants, les infirmiers devaient chercher  ailleurs des veines apparentes ». Elle déclare avoir froid dans le dos maintenant qu’elle repense à cette négligence, du fait que c’était du côté du cœur.

Nadia Rechoud    

%d blogueurs aiment cette page :