fbpx

« L’hyperactivité de l’enfant des voisins nous incommode »

La situation est gênante pour Hamida comme elle tient à le dire. Les bruits qui proviennent de chez ses voisins du dessus sont très incommodants. « Le petit dernier de cette famille bouge trop, Nazim est certainement hyperactif. Il ne tient pas en place, et en ces temps de confinement, c’est pendant la matinée que j’ai un peu de répit parce qu’il dort certainement ». Hamida parle de boucan puisqu’il ne s’agit pas seulement de bruits de pas. « Il court, il semble sauter d’un fauteuil ou d’un canapé, et quelques fois, c’est un objet lourd qui tombe. C’est vraiment insupportable ». Elle précise que c’est dans les habitudes du petit voisin de se manifester de la sorte au dessus du plafond, on l’entend dès le retour de l’école. « Il est un couche-tard aussi. Ce qui m’étonne, c’est que sa maman est enseignante, elle devrait non seulement être consciente des désagréments causés à ses voisins mais elle devrait savoir aussi comment s’occuper de lui et comment gérer son hyperactivité. Nous sommes fatigués de subir tout cela, mais cela ne sert à rien de le faire remarquer à la maman du petit si elle ne fait rien pour soigner son fils ».

 

Rachida Merkouche