fbpx

L’hiver accentue les douleurs rhumatismales

Les changements climatiques, notamment le froid de l’hiver, peuvent avoir une influence sur les douleurs liées aux rhumatismes. Les températures très basses ont tendance à accentuer les symptômes des maladies chroniques. Selon les individus, les douleurs liées aux rhumatismes peuvent varier et devenir plus intenses avec le froid. Les personnes souffrant de cette maladie savent bien de quoi, il s’agit. Les rhumatologues expliquent que ces douleurs sont en partie dues au ralentissement de notre métabolisme durant l’hiver. Ceci est caractérisé par le rétrécissement des vaisseaux sanguins et par conséquent le ralentissement de la circulation sanguine, le corps passe en «mode hibernation», soit une phase de léthargie partielle. Les organes vitaux tels que le cerveau sont irrigués en priorité. Le tronc, les bras et les jambes, avec les muscles et les articulations, sont secondaires.

On distingue essentiellement deux formes de rhumatismes. Il y a les personnes atteintes d’une dégénérescence des cartilages (arthrose) et celles qui souffrent de rhumatismes inflammatoires.

Dans le cas de l’arthrose, le froid réduit la viscosité du liquide synovial, de sorte que les articulations sont moins bien lubrifiées et que les douleurs par frottement augmentent. Les douleurs inflammatoires, quant à elles, s’atténuent dans un froid sec extrême, comme par exemple dans une chambre froide. Le froid hivernal modéré, associé à une haute humidité de l’air, génère par contre davantage de douleurs. Personne ne peut l’expliquer.

Quelles que soient les formes de troubles rhumatismaux, l’intensification des douleurs est toujours déclenchée par une cascade d’inflammations. Une inflammation se caractérise, entre autres, par une augmentation des radicaux libres en circulation dans les tissus. Ceux-ci maintiennent l’inflammation et la douleur.

L’absorption d’une dose suffisamment élevée de capteurs de radicaux comme la vitamine E et la vitamine C peut contribuer à réduire ou à atténuer les poussées de douleurs.

L’exercice et la chaleur sont bénéfiques aussi.  Il faut bougez régulièrement, malgré la douleur et le froid, afin d’activer votre métabolisme et de stimuler la circulation ainsi que la production de liquide synovial.

Vous pouvez remédier vous-même à vos douleurs articulaires en les exposant à une chaleur douce sous la douche ou dans la baignoire, ou en utilisant des dispositifs chauffants et en pratiquant de légers massages.

Nouhad Ourebzani