L’été est la saison propice à toutes les intoxications alimentaires : Comment se prémunir et quoi faire en cas de survenance

L’été est synonyme de chaleur et de farniente. Et du coup, nous avons tendance à être peu regardants en matière de conditions d’hygiène et de sécurité notamment en ce qui concerne notre alimentation. Or, l’alimentation est une des sources fondamentales de la vie. La sécurité sanitaire des aliments est une condition sine qua non pour l’absence de risques pour le consommateur et pour le bien-être en général.

On dit « mieux vaut prévenir que guérir », alors pour faire de la nourriture notre médicament, le contrôle de la qualité des aliments et des boissons est le seul moyen pour avoir la santé et la satisfaction.

Mais étant donné que le risque zéro n’existe pas, un certain nombre de précautions sont à prendre par le consommateur comme éviter les produits périssables présentés à la vente et ne respectant pas les conditions de conservation. Aussi, il faut éviter les produits non étiquetés car ils sont par définition des produits non contrôlés. Le consommateur ne doit pas lésiner sur les conditions d’hygiène quoi qu’il fasse et n’importe où il se trouve.

D’une manière générale, les précautions et les préventions qui doivent accompagner la consommation saine passent par la vérification systématique de la date de péremption et aux conditions de conservation et d’utilisation des denrées alimentaires préemballées.

En cette période estivale, et aux abords des plages et des zones côtières, l’appât du gain facile fait que beaucoup de commerçants exposent les produits alimentaires, tels les fruits et les boissons à exposés au soleil. Il faut évitez impérativement d’acquérir des denrées alimentaires vendues sur la voie publique et exposées au soleil.

Souvent, les intoxications alimentaires sont dues à la rupture de la chaîne de froid. Il est donc recommandé de faire attention à cette question qui prémunira le consommateur contre toutes sortes de dangers.

Par ailleurs, nombre de consommateurs sont peu regardant sur les conditions de service. Les aliments servis par des mains souillées ou portant des pansements suite à une blessure ou maladie, les plans de travail servant à offrir des aliments non lavés sont synonyme de foyer de bactéries.

A la maison, on a souvent tendance à entreposer dans le frigidaire dans le même endroit les viandes et les produits carnés avec les autres aliments pendant la conservation et la préparation. Ce qui est une grave erreur.

 

Que faut-il faire en cas d’intoxication alimentaire ?

 

Après la consommation d’un produit alimentaire contaminé, chez une personne adulte et saine, les problèmes se limitent le plus souvent à une forme bénigne de gastro-entérite.

 

Certaines bactéries peuvent cependant provoquer de sérieuses diarrhées pouvant entraîner un état de déshydratation.

Le traitement des infections et des intoxications alimentaires varie donc en fonction de la bactérie à l’origine de la contamination mais aussi selon la personne infectée.

En particulier pour les enfants, les personnes âgées, les femmes enceintes et toutes personnes dont le système immunitaire est affaibli, les infections et intoxications alimentaires ne sont pas du tout anodines et nécessitent toujours une aide médicale.

Pour la plupart des infections et des intoxications, il est important d’éviter la déshydratation. Parfois des antibiotiques et des anti-diarrhéiques sont nécessaires. Dans d’autres cas, toute médication est superflue et les symptômes disparaissent d’eux-mêmes.

En particulier pour les enfants, les personnes âgées, les femmes enceintes et toutes personnes dont le système immunitaire est affaibli, les infections et intoxications alimentaires ne sont pas du tout anodines et nécessitent toujours à une aide médicale.

Pour la plupart des infections et des intoxications, il est important d’éviter la déshydratation. Parfois des antibiotiques et des anti-diarrhéiques sont nécessaires. Dans d’autres cas, toute médication est superflue et les symptômes disparaissent d’eux-mêmes.

C’est pourquoi, en cas de réaction inhabituelle, il est préférable de recommander de consulter un médecin.

Tinhinane B.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :