fbpx

Les singes développent des anticorps contre le coronavirus, selon deux études

La revue scientifique mondialement connue Science a rapporté que deux études ont démontré que les singes atteints ou vaccinés par le coronavirus ont développé des anticorps qui les ont protégés de l’infection.

« Un signe d’optimisme dans les recherches de vaccin contre le COVID-19 » a souligné le chercheur qui a mené ces études M.Dan H.Barouch du centre BIDMC de Boston.
Néanmoins, la différence entre les singes et les humains appelle a de « necessaires nouvelles recherches pour répondre aux questions importantes de la durée de protection ainsi qu’aux spécificités des vaccins contre le COVID-19 développés pour les humains », a ajouté M. Dan H.Barouch.

Dans la première étude, la revue Science révèle que « 9 singes adultes ont été infectés par le coronavirus, après s’en être remis, ils ont été soumis à une seconde infection, 35 jours plus trad. Ils ont tous montré « peu ou pas » de symptômes ».

Sur la deuxième étude, ce sont des vaccins expérimentaux qui ont été donnés à 25 macaques adultes.
Infectés 06 semaines plus tard, « les singes ont développé suffisamment d’anticorps dans le sang pour neutraliser le virus en deux semaines ».

Certes, les chercheurs qui ont développé ces études ont prêché de l’optimisme mais ils ont insisté sur « les différences importantes » entre les humains et les macaques, dans la cantagion au coronavirus.

Meriem Azoune