Les services de la Santé sont en état d’alerte : Une mystérieuse maladie fait quatre morts à Bouira

Une maladie mystérieuse a déjà fait quatre morts, dont trois issues de la même famille, à Aïn Bessem, dans la wilaya de Bouira. Parmi les victimes ayant rendu l’âme à l’hôpital Mohamed Bachir d’Aïn Bessem, figurent une femme de quarante ans, deux septuagénaires et un sexagénaire.
Une enquête est ouverte actuellement pour connaître les causes précises de ces décès, tandis que le black-out est de mise au niveau des services de l’hôpital d’Aïn Bessem. A peine si l’on sait que les symptômes de cette maladie, qui demeure mystérieuse, sont caractérisés par une forte fièvre, des diarrhées et des lésions au niveau du foie.
Selon des investigations préliminaires des médias, il semblerait que les victimes ont contracté un virus mortel soit à travers l’eau du robinet ou les légumes et fruits produits localement, ce qui laisse penser à une maladie à transmission hydrique (MTH), telle le choléra ou la typhoïde et dont les analyses tardent parfois à révéler le virus. Notons à ce propos que les autorités sanitaires avaient promis de rendre publics les résultats des analyses relatives à ces décès pour hier jeudi mais vingt-quatre heures après cette date rien n’a filtré à ce sujet, augmentant du coup l’angoisse des populations, surtout des environs immédiats des quatre victimes.
Signalons enfin que jusqu’à l’heure où nous écrivons ces lignes les services du ministère de la Santé sont observent un silence radio sur cette mystérieuse affaire de décès suspects, ce qui ajoute au suspens de l’opinion publique sur la question. D’autant que ces décès surviennent en pleine période estivale, une saison réputée pour la propagation rapide des épidémies dues à l’eau de robinet ou de baignade ainsi qu’à la multiplication des intoxications qui ont fait déjà des centaines de victimes.
Tinhinane B.
%d blogueurs aiment cette page :