« Les sages-femmes donnent l’exemple en offrant des soins de qualité »

« Les sages-femmes donnent l’exemple en offrant des soins de qualité » est le thème choisi cette année par la Confédération internationale des sages-femmes (ICM) pour célébrée aujourd’hui 5 mai la Journée internationale de la sage-femme.

Ce thème reprend la première des trois orientations stratégiques de l’ICM, définies dans la stratégie 2017-2020 à savoir la qualité, l’équité et le Leadership.

En Algérie alors que le nombre des naissances reste en nette augmentation, paradoxalement celui des sages-femmes est en diminution vertigineuse.

Aujourd’hui, le nombre de sages-femmes est inférieur à 5 000. Une seule sage-femme fait pratiquement le travail de 17, si l’on se réfère aux normes mondiales de la santé, qui indiquent que la sage-femme doit faire 173 accouchements par an. Une exigence loin d’être appliquée dans notre pays. En Algérie, elles sont souvent appelées à faire 40 ou 50 accouchements en seulement 24 heures.

La qualité des soins prodigués par les sages- femmes est d’une importance primordiale. Les sages-femmes qui sont éduquées, formées, enregistrées et réglementées conformément aux normes de l’ICM exercent bien au-delà d’une seule situation, d’un seul contexte, d’une seule communauté ou d’un seul pays : elles sont capables de montrer l’exemple pour atteindre de meilleurs résultats de santé maternelle et néonatale. Les sages-femmes sont réputées pour leur dévouement. Elles fournissent une éducation, des conseils et des soins prénatals adaptés aux besoins spécifiques de chaque femme et de chaque bébé.L’ONU précise que les sages-femmes sont essentielles à la prestation de soins de qualité aux femmes et aux nouveau-nés et sont également les principales prestataires de soins auprès des femmes et de leurs nouveau-nés au cours de la grossesse, du travail, de l’accouchement et de la période post-partum.

Il faut savoir que les sages-femmes font défaut dans de nombreux pays en développement, et c’est dans les régions où les besoins sont les plus importants que la pénurie est la plus marquée.

L’OMS rappelle aussi que « toutes les femmes et les nouveau-nés ont droit à une qualité de soins qui favorise le respect et la dignité ».

Le thème de cette année est important dans la mesure où il met en exergue le rôle vital que jouent les sages-femmes, non seulement en veillant à ce que les femmes et leurs nouveau- nés traversent la période de la grossesse et de l’accouchement en toute sécurité, mais aussi en leur prodiguant des soins de maternité respectueux et bien dotés en ressources, qui peuvent favoriser la santé et le bien-être tout au long de la vie, au-delà du continuum de l’accouchement.

Fadila Kherraz

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :