fbpx

Les Professeurs Nordine Smail et Ryad Mahyaoui à propos du déconfinement : « Nous avons une responsabilité en tant que citoyens »

Alors que l’Algérie a entamé, dimanche 7 juin, sa première phase de déconfinement, le Pr Nordine Smail, chef de service épidémiologie au CHU Mustapha et membre du Comité scientifique de veille et de suivi de la pandémie du coronavirus, s’est félicité du recul de la pandémie du Covid-19 en Algérie, en déclarant à Esseha.com que « bien qu’il y ait encore circulation du virus avec l’enregistrement aujourd’hui, (samedi 6 juin, ndlr) de quelques cas, notamment des cas de décès que nous déplorons, cependant, il n’est pas à la phase d’agressivité qu’il avait il y a quelques temps, il a bien reculé et la situation épidémiologique s’est améliorée ».
Le Pr Smail a relevé, par ailleurs, que cela ne nous dégage nullement « de la responsabilité que nous avons en tant que citoyens dans le recul de cette pathologie », insistant sur l’importance du respect des mesures barrières « nécessaires à la lutte contre cette pathologie. Nous devons toujours nous laver les mains, respecter la distanciation et surtout, nous devons tous porter ce masque stratégique qui est l’essentiel de ce que nous proposons pour que cette pathologie recule. Donc j’invite toute la population à être vigilante, à respecter ces consignes notamment celle de porter obligatoirement le masque. Ce sont, pour nous, les outils de défense nécessaires pour faire reculer définitivement cette pathologie ».
Intervenant dans le même contexte, le Pr Ryad Mahyaoui, chef de service anesthésie et réanimation à l’hôpital Mohand Maouche (ex CNMS) et membre du Conseil scientifique de suivi de la Covid-19, a souligné pour sa part que nous sommes dans une « période cruciale dans l’évolution de la pandémie Covid 19 où décision qui a été prise pour le déconfinement partiel et la reprise de 25 activités commerciales ». Cependant, il s’agit selon lui, « de ne pas perdre le bénéfice de tout ce qui a été acquis depuis le début de cette pandémie ». D’où l’impérative nécessité de voir tout le monde faire preuve de sens des responsabilités pour pouvoir « revenir à une vie normale ». Pour cela, « on doit rester prudent, qu’on garde toutes les mesures de distanciation, les mesures barrières pour prouver qu’on peut aller au-delà du 7 juin », a-t-il fait savoir avant d’ajouter que chacun de nous a la « responsabilité de consolider tous les acquis qu’on a eu » pour « essayer éventuellement d’aller plus loin dans le déconfinement ».
Hassina Amrouni

%d blogueurs aiment cette page :