Les parents doivent savoir détecter une myopie chez leur enfant

Il se penche exagérément sur son cahier ou son livre et s’approche de l’écran et plisse les paupières pour mieux voir. L’enfant myope n’exprime pas toujours sa gêne par rapport à la baisse de son acuité visuelle et il est parfois à un âge où il ne le sait pas. On doit d’abord définir la myopie chez l’enfant, celle-ci est déterminée par une anomalie de la longueur de l’œil, ce qui fait que la distance entre la cornée et la rétine est trop importante. Les images sont floues parce qu’elles se forment en avant de la rétine et non sur celle-ci. Le facteur héréditaire peut être à l’origine de l’apparition de la myopie chez l’enfant, selon des ophtalmologistes, celui-ci « a deux fois plus de risques de devenir myope si l’un de ses parents l’est aussi. Si les deux parents sont touchés, ce risque est multiplié par 3 ». Dans de rare cas, le problème peut avoir pour cause une courbure excessive de la cornée. Il est donc important que les parents (et même les enseignants lorsqu’il est scolarisé) détectent cette gêne à travers son comportement face à l’écran de télévision et face au tableau, et lorsqu’il lit, écrit ou dessine. La prompte identification de ce trouble visuel chez l’enfant permet de le prendre en charge à temps et de faire un bon suivi, une consultation chez l’ophtalmologue est donc de rigueur. Celui-ci doit mesurer l’acuité visuelle de l’enfant et en même temps ausculter les deux yeux afin d’écarter d’éventuelles maladies. Il est clair que le traitement de la myopie est basé sur une correction de la vue par des lunettes aux verres concaves divergents qui permettent de rééquilibrer les rayons en faisant reculer le point de convergence des rayons sur la rétine. Le port de lunettes n’est pas toujours agréable pour l’enfant, surtout en cas de forte myopie, sachant que l’épaisseur des verres augmente. Il existe des verres amincis, épais sur les bords et fins au centre. L’ophtalmologiste doit également conseiller les parents, que ce soit en termes de périodicité des visites de contrôle, l’enfant devant s’y conformer deux fois par an, ou en ce qui concerne l’usage immodéré des gadgets électroniques (Playstation, tablettes et autres) qui peut altérer la vue. Les petits doivent apprendre à en réduire l’utilisation pour préserver la santé de leurs yeux et ce sont les parents qui ont le devoir de le leur apprendre.

Rachida Merkouche

%d blogueurs aiment cette page :