fbpx

Les industriels du secteur des médicaments sont appelés à investir la production locale innovante et l’exportation

Les entrepreneurs dans le domaine du médicament doivent cibler la production locale ainsi que l’exportation. C’est ce qui ressort de la déclaration du ministre délégué chargé de l’industrie pharmaceutique, M. Lotfi Benbahmed qui a prôné « la production locale innovante basée notamment sur la maîtrise des biotechnologies », déclaration faite lors de sa visite effectuée jeudi au Salon international de la pharmacie en Algérie (SIPHAL 2020).

Les industriels du secteur ont ainsi la responsabilité d’investir dans la production locale et d’exporter « des médicaments innovants ayant une forte valeur ajoutée, notamment les produits destinés aux maladies complexes et répandues ». L’appel du même responsable aux industriels est destiné notamment, et surtout, à l’entreprise publique Saidal qui « doit constituer un pionnier dans la production pharmaceutique nationale à forte valeur ajoutée à travers les produits innovants et la maîtrise des biotechnologies ».

M. Benbahmed veut engager cette entreprise à la régénération afin qu’elle puisse passer à une nouvelle étape, affirmant qu’elle est « l’opérateur historique de l’industrie pharmaceutique algérienne » qui a réussi à s’imposer à travers son nom. « Elle a été pionnière dans le générique.

Il faudrait qu’elle soit encore leader dans les produits à forte valeur ajoutée et dans la maitrise des nouvelles technologies », a indiqué le ministre qui a affirmé que Saidal peut constituer un socle qui aiderait au développement dans la stratégie nationale de la diversification des produits pharmaceutiques fabriqués dans notre pays.

Nadia Rechoud