Les graines de cresson, cette mine de bienfaits qui contribue à la bonne santé du corps

Toutes ces graines que la nature nous offre, on doit s’y intéresser pour bénéficier de leurs vertus qui sont nombreuses. C’est le cas des graines de cresson, ou heb erchad, que nos grand-mères et nos mères utilisaient dans du miel pour la fortification des os. Ce n’est pas le seul bienfait, bien que celui-ci soit très important du fait que cette petite graine contribue (avec la consommation des aliments riches en calcium) à combattre l’ostéoporose chez les femmes ménopausées et chez les personnes âgées. Calcium, vitamine A, vitamine C, vitamine E, vitamine K, protéines, fer, iode, manganèse, fibres alimentaires, acide folique, elle est une mine de bénéfices pour l’organisme. Les chercheurs lui prêtent en tout cas de nombreuses vertus médicinales, dont le renforcement de l’immunité à travers la réduction du stress qui est un ennemi de la santé. De par sa teneur en fer, elle aide à augmenter la production de globules rouges et à atténuer l’anémie, alors que mélangée à du miel ou tout simplement mâchée, elle est utilisée pour traiter le rhume, la toux et les maux de gorge. Elle contribue à la bonne santé de la peau et des gencives, et à la prévention de l’oxydation et des maladies cardiovasculaires. La vitamine K qu’elle contient fait élever le niveau de calcium dans les os ce qui constitue une protection contre l’ostéoporose. Un autre bienfait consiste dans la sécrétion de substances photochimiques qui amenuisent le taux de glycémie et contrôle donc le niveau de glucose chez les diabétiques. Bien plus encore, les graines de cresson boostent la mémoire (par leurs acides linoléiques et arachidiques) et prévient les maladies oculaires. Comme tout excès est déconseillé, il est recommandé de consommer une petite cuillérée à café de graines de cresson (dans du miel, ou trempées dans l’eau, ou réduites en poudre et ajoutées à des plats…). A éviter par les femmes enceintes, les personnes souffrant d’un dysfonctionnement de la thyroïde et celles dont les mictions sont fréquentes.
Nadia Rechoud