fbpx

Les gestes barrières absents dans certains restaurants

Il est tout à fait légitime de vouloir renouer avec la vie sociale pour ce qui est des citoyens, et de faire redémarrer l’activité commerciale, en parlant des commerçants.

Le stress pour les premiers et un manque à gagner pour les seconds, l’épreuve des longs mois écoulés a été trop dure, il faut le reconnaitre. Mais la reprise ne doit pas se faire au dépens de la santé, il y a des attitudes à adopter afin d’éviter la propagation du nouveau Coronavirus.

Les médecins qui ont été (et sont toujours) au premier rang de la lutte contre le Covid-19 n’ont pas cessé d’appeler à la prudence et au respect de certains gestes de prévention. Mais ce n’est pas toujours suivi d’effet.

Le constat qui est fait est que les commerçants, toutes activités confondues, ne montrent aucune volonté de limiter le nombre de clients.

A titre d’exemple, les restaurants dont les propriétaires sont en principe tenus de mettre en pratique la distanciation physique : espacer les clients en laissant entre deux tables occupées une table vide. Cela n’est pas le cas partout depuis la seconde réouverture il y a deux semaines.

Nous l’avons constaté de visu. Dans un même restaurant, ces quelques tables vides recouvertes d’une nappe en tissu et dressées comme un rempart entre celles occupées par des clients ont repris du service, proposant le menu et accueillant les consommateurs.

A l’intérieur de cet autre restaurant, plus étroit, on se côtoie d’une tablée à une autre et on peut même se toucher du coude. Nous devons le dire : les gestes barrière sont les grands absents dans certains lieux.

Nadia Rechoud

%d blogueurs aiment cette page :