Les chiffres repartent à la hausse dans certaines wilaya en l’absence de respect des mesures de précaution

L’après-Aïd el Fitr est-il en train de révéler les résultats du non-respect du confinement pendant les deux jours de cette fête religieuse ? Si les chiffres concernant le nombre de cas de Covid-19, peu variables, demeurent dans la même fourchette, il est clair que certaines wilaya sont plus touchées et que l’évolution de cette infection est plus importante dans certaines wilaya que d’autres.

Nous avons vu la diminution des cas dans des hôpitaux qui affichaient des lits vides dans les services de réanimation, notamment Boufarik et Blida, alors que nous assistons ces jours-ci à des chiffres en hausse.

De 4 cas en réanimation il y a deux semaine de cela, à 9 la semaine dernière, l’hôpital de Blida en est aujourd’hui à 23 selon des sources sanitaires qui indiquent que 18 patients sont alités en réanimation au CHU Mustapha Bacha et 18 se trouvent au CHU Beni-Messous à Alger tous en état de détresse respiratoires sévère.

L’hôpital de Douéra, ceux de Bab El Oued, de Zemirli, de Kouba et de Rouiba sont pleins selon des spécialistes qui y exercent, et des informations parlent de hausse à l’hôpital de Constantine et dans la wilaya de Sétif (où les marchés ont été fermés).

Rachida Merkouche

%d blogueurs aiment cette page :