Le syndicat brandit la menace de cessation des soins en dernier recours : les Hospitalo-universitaires en grève à partir du 29 avril

Le Syndicat national des enseignants chercheurs hospitalo-universitaires (SNECHU) a décidé d’entamer une grève à compter du 29 avril courant, et ce, en l’absence de réponses concrètes à la plateforme de revendications transmise à la tutelle.

Cette grève pourrait évoluer en « une cessation des soins, si les revendications de ce corps des praticiens, englobant les assistants, maitres-assistants et professeurs, ne sont pas satisfaites », a expliqué la présidente du Bureau national du SNECHU, le Pr Wahiba Ouahioune, lors d’une conférence de presse animée aujourd’hui au CHU Mustapha Bacha.

« Nous avons privilégié la voie du dialogue, mais étant donné que nos revendications demeurent sans suite, et ce depuis plus de trois années, nous sommes contraints de recourir à une grève de l’activité pédagogique », a signalé la présidente du Bureau national du SNECHU.

Le Pr Wahiba Ouahioune a relevé par ailleurs que la prise en charge des revendications soulevées relève essentiellement du ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique et, dans une moindre mesure, de celui de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière.

L’oratrice a rappelé le contenu de la plateforme des revendications, notamment la révision de leur statut ainsi que la revalorisation de leur retraite, le glissement catégoriel des Maitres-Assistants, la révision de l’indemnité hospitalière, le droit à l’activité lucrative (secteur privé) et le droit de bénéficier de vacances universitaires, au même titre que le reste des enseignants du supérieur.

Il y a lieu de souligner que le Conseil National du syndicat des chercheurs Hospitalo-universitaires, a prévenu que si ses revendications ne sont satisfaites, le mouvement de grève s’étendra aux activités de soins.

Pour rappel, le Conseil national du SNECHU, a déposé, lundi dernier un préavis de grève avec arrêt de toutes les activités d’enseignement et d’évaluation, de graduation et de post-graduation à partir du 29 avril. Cette décision a été prise lors d’une réunion du conseil national du SNECHU tenue au niveau du CHU Mustapha Pacha, en présence des représentants des bureaux d’Alger, Annaba, Bejaia, Blida, Constantine, Laghouat, Sétif, Tlemcen et Oran.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :