Le sport est un excellent remède

Le sport a de nombreux avantages et procure des bénéfices certains pour la santé (Charte d’Ottawa-Canada). Il a été prouvé que la sédentarité constitue un haut facteur de risque de mortalité particulièrement d’origine cardiovasculaire.
Il y deux modalités dans la pratique du sport.
La première est l’activité sportive, souvent organisée en compétition, nécessitant des efforts intenses et pouvant, dans un cadre officiel de haut niveau, permettre l’acquisition de prix ou de médailles (football, tennis, athlétisme, boxe etc…). L’activité sportive est le plus souvent réalisée par des personnes jeunes ne souffrant d’aucune maladie chronique notamment cardiaque.
La deuxième est l’activité physique (AP) qui préserve la bonne santé, un sport de plaisir, pouvant être faite par toutes les personnes quel que soit leurs âges et même souffrant de certaines maladies. L’AP est un ensemble de mouvements du corps qui conduit à consommer des calories et à mieux oxygéner les cellules dont celles du cœur, des muscles, du cerveau et des poumons (marche soutenue, endurance ou footing, exercices musculaires, vélo et natation hors compétition etc…). L’Organisation mondiale de la santé(OMS) recommande 150 mn d’activité physique par semaine ou 30 mn de marche soutenue par jour.
De nombreuses études ont montré que l’AP, prolongerait l’espérance de vie.
Par la sécrétion d’endorphines, stimulants cérébraux, après une séance d’AP, la personne se sent heureuse, joyeuse, légère de corps et d’esprit. Ainsi, l’AP permet de lutter contre les stress, les angoisses et améliore considérablement les états dépressifs.
L’AP « dépoussière » les poumons et « nettoie » le sang circulant. Ainsi, l’AP permet de prévenir certaines maladies broncho-pulmonaires et améliore les performances respiratoires d’un asthmatique.
L’AP prévient la survenue de maladies cardiovasculaires. Elle améliore l’état de la circulation sanguine. L’AP augmente le bon cholestérol et réduit les excès de lipides dans le sang.
Ainsi, par ces mécanismes, elle diminue le risque d’accident vasculaire cérébral, les risques de lésions des artères coronaires du cœur et les risques d’avoir des lésions occlusives des artères des membres inférieurs. D’ailleurs l’AP est le seul traitement curatif des lésions chroniques des artères des membres inférieurs au stade de la douleur à la marche. Les traitements médicamenteux ne sont que des molécules utiles à la prévention d’autres évènements vasculaires. De nombreuses études ont montré que Les pré-hypertendus peuvent ne jamais passer au stade de l’hypertension artérielle s’ils pratiquent une AP régulière. Cette dernière permet aussi aux hypertendus d’avoir des chiffres tensionnels stables et bien contrôlés par un minimum de médicaments s’ils s’adonnent à des exercices physiques bien organisés.
L’AP, par la dépense des calories, permet le contrôle du surpoids et la lutte contre l’obésité si cette AP est intensive et régulière.
L’AP permet un bon contrôle du taux du sucre dans le sang, notamment chez le diabétique qu’il soit de type I ou de type II. Elle doit être une prescription médicale chez le diabétique. Il est prouvé scientifiquement qu’une activité physique régulière et constante offre à un prédiabétique de fortes chances de ne pas passer au stade de diabète du moins à moyen terme et à un diabétique de voir diminuer de manière significative les risques de complications de son diabète. Le médecin traitant prodiguera des conseils au diabétique pour qu’il puisse pratiquer l’AP en toute sécurité
L’AP est une bonne méthode de tonification musculaire et du maintien de la densité osseuse.
L’AP augmente l’endurance dans tous les domaines de la vie, par exemple monter aisément de nombreuses marches d’escaliers ou gravir plus facilement des chemins en côte.
L’AP fait partie de la prévention de certains cancers comme le cancer du côlon et le cancer du sein. Dans cette optique, l’Organisation Mondiale de la Santé recommande 2H30 d’AP par semaine.
L’AP prévient l’apparition d’affections arthrosiques ou au moins les retarde au maximum.
L’AP peut être une aide à mieux dormir et avoir un endormissement calme et profond mais cette AP doit être pratiquée à distance de votre horaire de sommeil
La charte de Toronto (Canada)de 2010 rend l’activité physique une priorité de santé.
Si une personne n’a jamais eu une activité sportive ou physique ou s’il l’a arrêtée depuis une longue période, un avis médical sera nécessaire avant qu’elle ne soit reprise. Le médecin traitant le conseillera et l’orientera vers une pratique sportive adaptée
L’AP doit faire partie de notre vie, pas comme une corvée mais comme un grand plaisir. Prendre comme excuse que nous n’avons pas le temps car beaucoup d’occupation et de travail n’est qu’un prétexte pour ne pas la faire car nous pouvons très bien insérer un court moment dans sa journée pour la pratiquer. Il suffit uniquement de le vouloir.
Les aires pour la pratique d’une activité sportive en Algérie sont nombreuses. Il y a d’abord dans toutes les villes d’Algérie des stades qui sont ouverts au public. Les piscines se multiplient de plus en plus. Des parcours pour le footing existent un peu partout notamment au sein de certaines forêts sécurisées comme celle de Canastel à Oran ou de Bouchaoui à Alger. Des parcours de footing existent aussi dans des jardins publics ou en bord de mer comme “Les Sablettes“ à Alger. Les salles de fitness sont actuellement largement disponibles mais elles ne sont pas gratuites. Enfin des machines de sport peuvent être achetées (velo,tapis etc…) par les personnes très occupées qui les mettront dans leurs domiciles et qui leurs permettront de pratiquer une AP régulière avec comme avantage de l’adapter en fonction de leurs emplois du temps.
Vive le sport et le bien-être qu’il procure !

Pr N.M.BOUAYED

%d blogueurs aiment cette page :