Le premier ministère adopte un plan d’urgence immédiat à trois axes

Le premier ministre, Abdelaziz Djerrad a présidé ce jeudi une réunion d’évaluation de la situation pandémique qui prévaut dans le pays, comme il a examiné les derniers développements de la situation sanitaire liée à la pandémie du coronavirus, indique un communiqué du premier ministère.

La réunion a établi une évolution inquiétante de la pandémie avec l’augmentation du nombre de cas positifs enregistrés quotidiennement, la progression de la moyenne des contaminations dans certaines wilayas et une rapide propagation du virus matérialisée par le nombre en progression des échantillons de cas positifs.

Les réunis autour du premier ministre expliquent cette détérioration de la situation par le relâchement observé dans l’éveil citoyen, l’abandon des réactions préventives et le non-respect des mesures sanitaires notamment le port obligatoire du masque, la distanciation physique et le lavage des mains.

Les rassemblements sous toutes leurs formes, le non-respect du protocole sanitaire notamment dans les lieux publics, les espaces commerciaux et les moyens de transports sont à l’origine de la réapparition d’un bon nombre de foyers de contamination et ont contribué à la propagation rapide du virus, estime le communiqué du premier ministère.

A l’écoute des rapports exposés et des solutions préconisées, la réunion autour du premier ministre a adopté un plan de travail urgent et immédiat pour contenir cette progression. Ledit plan s’articule autour de trois axes principaux : le renforcement des mesures de prévention dans ses aspects relatifs à la santé et la sécurité, mise en place d’une stratégie de communication plus efficace et sensibilisation accrue des citoyens et l’application ferme des mesures règlementaires coercitives.

Il a été également décidé la dotation des établissements sanitaires de tous les moyens nécessaires notamment les tests PCR, le matériel de protection, l’oxygène et des lits supplémentaires.

La remobilisation des établissements sanitaires et la priorisation des cas Covid ont aussi été recommandés. La mise à disposition des moyens de transport et l’amélioration des conditions de travail et d’hébergement des personnels du service Covid ont été soulignés.

Le premier ministre a instruit le ministre de l’intérieur de renforcer la cellule nationale de suivi du coronavirus par l’implication des secteurs de l’éducation, des affaires religieuses, de l’enseignement supérieur et de la formation professionnelle.

L’amélioration de la qualité de communication intersectorielle et entre les différentes structures sanitaires ainsi que l’encouragement de l’implication de la société civile et des comités de quartier et de villages, ont été au centre des recommandations de la réunion.

Le communiqué du premier ministère n’exclut pas un durcissement du confinement sanitaire ciblé et exhorte les départements ministériels à interdire toute réunion, séminaire, rassemblement, réunion ou activité publique susceptible de favoriser la propagation du virus, et s’en tenir à cette instruction jusqu’à nouvel ordre.

Les fidèles sont, enfin, appelés à respecter les mesures sanitaires à l’occasion des prières collectives dans les mosquées.

Nora S.

 

 

 

 

 

 

%d blogueurs aiment cette page :