fbpx

Le Pr Yacine Bouhouita, à propos de l’hypertension : « Il faut se faire dépister même en l’absence de signes »

 

« L’hypertension est une maladie très répandue dans le monde, y compris en Algérie où environ 3 millions d’Algériens sont hypertendus ». C’est ce qu’a, d’emblée, indiqué le Pr Yacine Bouhouita à Esseha.com, à l’occasion de la Journée mondiale contre l’hypertension artérielle, célébrée en ce 17 mai, notant, que « beaucoup de personnes ne savent pas qu’elles sont hypertendues car elles n’en ressentent pas les signes comme les maux de tête ou le sifflement dans les oreilles ».

Aussi, insistera-t-il sur l’importance du dépistage notamment pour chaque personne adulte, surtout à partir de l’âge de 50 ans. « L’hypertension est ce qu’on appelle un tueur silencieux » car au-delà des chiffres, elle peut occasionner de « nombreuses et graves complications », soulignera encore le spécialiste comme « les complications cardiaques (maladies coronaires ou l’insuffisance cardiaque), l’AVC dont la principale cause est l’hypertension… », ajoutant, à ce titre, que « la prévention de l’AVC, c’est le dépistage et le traitement de l’hypertension artérielle ».

Pour le Pr Bouhouita, il est important « de se faire dépister et ce, même en l’absence de signes », indiquant par ailleurs, qu’« il faut prendre sa tension soit chez le médecin, le pharmacien ou même à la maison. Dans le cas d’une tension élevée, une prise en charge médicale s’impose ». Mais il faut savoir que « dans certains cas, il suffit d’un régime et d’une hygiène de vie pour retarder l’apparition de l’hypertension artérielle », conclura-t-il.

Hassina A.