Le pr Smail Daoudi plaide pour une étroite collaboration entre psychiatres et neurologues

Selon le Pr. Smail Daoudi chef de service de neurologie au CHU Nedir Mohammed de Tizi-Ouzou, l’épilepsie est une affection neurologique fréquente qui touche des millions de personnes dans le monde, traduit une prédisposition durable du cerveau à générer des crises avec des conséquences neurobiologiques, cognitives, psycho comportementales et sociales.

« On distingue plusieurs types d’épilepsie dont celle du lobe temporal, région la plus épileptogène du cerveau du cerveau, comportant deux types à savoir l’épilepsie du lobe temporal médiale et l’épilepsie du lobe temporal néocortical moins fréquente que la première. Le lobe temporal intervient dans plusieurs fonctions cognitives comme la mémoire, le langage et les émotions. Son atteinte représente le prototype d’épilepsie focale par excellence de l’adulte tant sur le plan sémiologique, thérapeutique mais surtout ses dernières années sur le pan étiologique. La sclérose de l’hippocampe en reste la cause la plus fréquente », a expliqué le spécialiste.

Le Pr Daoudi a précisé que « Les patients souffrant d’une épilepsie ont une comorbidité de troubles psychiatriques plus élevée que la population générale. Cette comorbidité est encore plus élevée dans la sous-population des personnes ayant une épilepsie du lobe temporal confortant l’intérêt de la collaboration psychiatre neurologue, dans la prise en charge de la dépression, l’anxiété, la psychose mais surtout dans la prévention du risque suicidaire. « Les neurologues et psychiatres se retrouvent face à face concernant le problème des crises non épileptiques assez fréquemment retrouvées en consultation de neuropsychiatrie, médecine générale mais en consultation d’épileptologie (hystérie- épilepsie) justifiant cette collaboration étroite ».

Le Professeur Smail Daoudi est auteur de plusieurs communications et publications nationales et internationales et a fait partie en 2013 d’un panel d’expert internationaux, ayant participé à l’élaboration des recommandations dans la prise en charge de la douleur.

Fadila kherraz

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :