Le navet, ce légume « mal aimé » aux nombreuses vertus

Ce n’est pas tout le monde qui aime le navet, son goût âcre lorsqu’il est consommé cru et fade une fois cuit rebute certains. Il faut cependant connaître ses propriétés ainsi que ses bienfaits pour la santé. Il aide au développement osseux grâce à sa teneur en magnésium dont le rôle est aussi de participer au fonctionnement du système immunitaire, au mouvement des muscles et à la fabrication des protéines.

Source de fibres, il permet le maintien d’un bon transit intestinal. Il facilite la digestion et favorise l’absorption d’eau par l’organisme. Il a également une forte teneur en potassium qui est important pour la protection contre les maladies cardiovasculaires et pour l’équilibre acido-basique. Il faut savoir que le navet possède également une teneur en vitamine C qui protège contre les infections virales et bactériennes, permet la protection de la paroi des vaisseaux sanguins et favorise l’assimilation du fer contenu dans les aliments végétaux.

Cette vitamine contenue dans le navet contribue à la santé des os, des cartilages, des dents et des gencives. Ce n’est pas tout. Ce légume « mal aimé » est considéré comme un anti-cancérigène pour sa richesse en antioxydants. Il prévient notamment contre le cancer du poumon, des reins et des ovaires.

Il existe une autre vertu du navet qu’il faut mettre en évidence, lorsqu’il est consommé cru, c’est la formation d’hémoglobine et de collagène dans le corps grâce à sa teneur en cuivre. Les nutritionnistes préconisent sa consommation cru (râpé ou découpé et intégré dans une salade), la cuisson altérant la qualité des nutriments qu’il contient.

Nadia Rechoud

%d blogueurs aiment cette page :