Le ministre de la santé: « Notre objectif est d’éliminer complètement les transferts de malades à l’étranger ».

Dans une déclaration en marge de l’ouverture, aujourd’hui, des travaux de la rencontre sur les tranferts pour soins à l’étranger qui se tiennent à l’lNSP, le ministre de la santé le Pr Abderrahamane Benbouzid a affirmé que « l’objet de cette réunion, à l’instar de toutes celles qui se sont déroulées les années précédentes, est celui de faire le bilan des transferts à l’étranger. »

En se basant sur les chiffres réels de 2019, puisque en 2020 le COVID-19 a perturbé les déplacements à l’étranger, le ministre de la santé a affirmé que  » le nombre de transfets a énormément diminué ».
Cette avancée « develloppe chez nous une volonté d’aller au mieux. Il ne reste que quelques petits soucis que nous pouvons regler » a lancé le Pr Benbouzid.

Pour le ministre de la santé, « c’est la non disponibilité de quelques dispositifs qui nous contraint de faire des transferts à l’étranger ». Dans la meme lancée et à titre d’exemple, le Pr Benbouzid a cité « le manque d’un dispositif qui coûte 2000 euros est à d’origine d’un déplacement qui coûte 25 fois plus. »

Sur un autre volet, le ministre de la santé a montré une grande confiance à la ressource humaine algérienne en matière médicale.
« En dehors des dispositifs matériels, nous comptons sur nos ressources humaines. Il est clair, et cela est connu en dehors de chez nous, que nous disposons de capacités humaines fabuleuses », a-t-il déclaré.

Pour les perspectives, M.le ministre a affirmé qu’à la lumiere de ce qui va se dire en cette journée de débat, « nous allons développer tous ensemble les moyens matériels et humains pour reduire les transferts à l’étranger et pourquoi pas les éliminer complètement ».
Le Pr Benbouzid s’est engagé pour faire aboutir cette optique.
Il a terminé sa déclaration en proposant « de ramener les compétences étrangères au lieu d’envoyer les malades à l’etranger ».
« Cela va reduire les frais qui ne sont pas liés directement à l’acte mais aussi c’est une façon de faire dans le tranfert de compétences, de connaissances et de technologie », a-t-il affirmé.

Tinhinane B

%d blogueurs aiment cette page :