fbpx

Le ministre de la santé : Le service des urgences est une priorité et le rapport sur les variants sera sur la table du conseil des ministres

Le ministre de la santé et de la réforme hospitalière, Pr Abderrahmane Benbouzid, a inauguré ce dimanche le service des urgences au niveau de la polyclinique de Bab Ezzouar après sa rénovation.

Le ministre a révélé que 70 % des citoyens préfèrent se diriger vers les hôpitaux au lieu d’aller vers les polycliniques qui offrent la même qualité de service. Un comportement social qui fait augmenter la pression sur les structures hospitalières, de l’avis du ministre.

Au CHU Mustapha Bacha où il a inauguré le service des urgences chirurgicales, le professeur Abderrahmane Benbouzid a considéré que le CHU Mustapha Bacha comme étant un hôpital de référence nationale. Il a, en outre, affirmé que son département cible l’amélioration des services des urgences, conformément aux orientations du président de la république, dans le sens de permettre au citoyen Algérien transporté en urgence de trouver sur place les moyens élémentaires et fondamentaux de prise en charge de qualité.

Par ailleurs, le ministre de la santé a précisé que son département, en collaboration étroite avec le comité scientifique, arrêté un protocole sanitaire vis-à-vis des Algériens et étrangers qui se rendront en Algérie dans le cas d’une décision d’ouverture des frontières. Le ministre a insisté sur le fait qu’au delà des recommandations révélées dans le détail lors de sa dernière visite à l’hôpital de Boufarik, la décision de l’ouverture des frontières relève du seul pouvoir discrétionnaire du président de la république qui aura à trancher sur cette question.

Notons que le conseil des ministres, programmé ce dimanche, aura à examiner la question de l’ouverture des frontières après des mois de fermeture dans le cadre du plan national de lutte contre la propagation du Coronavirus.

L’autre point qui sera soumis au président de la république, selon les affirmations du ministre de la santé, est le rapport sur les variants du coronavirus ayant été enregistrés dans plusieurs régions du pays.

Meriem Azoune