fbpx

Le ministre de la santé : L’accès à un accouchement sans danger doit être préservé

 

 

“ L’accès aux soins prénataux, à un accouchement sans danger, aux soins postnataux et autres services de santé maternelle et de santé reproductive, doivent être préservés, a indiqué le ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière”, le Pr Abderrahmane Benbouzid, lors de son allocution d’ouverture des travaux d’une journée d’étude sur la « Surveillance et l’audit des décès maternels ». 

Pr Benbouzid a souligné que le système de déclaration obligatoire et d’audit des décès maternels mis en place en 2013 continuera de bénéficier de toute l’attention du gouvernement et ­“doit disposer de tous les moyens pour faciliter sa mise en œuvre et assurer sa pérennité”.

Le premier responsable de la santé a indiqué à ce propos, qu’au niveau international, “ l’Algérie a toujours adhéré aux engagements internationaux visant la préservation de la vie humaine, des enfants et des femmes particulièrement durant la grossesse, et au cours ou suite à un accouchement”.

Evoquant la crise sanitaire, le ministre a fait savoir que les pays du monde entier se trouvent actuellement frappés de plein fouet dans leur marche vers le développement et vers le progrès par la pandémie de coronavirus. Les études et analyses d’impacts réalisées laissent entrevoir, a-t-il dit, des “répercussions encore plus dramatiques sur divers plans, économique, social et sanitaire”.

­­“ Les prévisions évoquent même un déclin de l’économie mondiale dont les conséquences sur les pays en développement sont inéluctables et fort préoccupantes ”, a-t-il ajouté, notant que la persistance de la pandémie rend nécessaire, -pour tous les pays- de ­“trouver le plus rapidement possible des moyens innovants pour s’assurer que nos femmes accèdent aux services de santé maternelle et de planification familiale, services essentiels devant être assurés en continu et avec la qualité exigée ”.

“ Il demeure entendu que cette covid-19 peut entraîner de graves conséquences pour la mère et le nouveau-né, si elle et son entourage n’observent pas les gestes barrières notamment le lavage des mains, le port du masque, le respect de la distanciation physique, l’aération de la maison et surtout d’éviter les rassemblements notamment familiaux ”, a-t-il conclu.

Tinhinane B