Le ministre de la santé : « La décision du port obligatoire du masque est dans l’intérêt de la communauté nationale »

Le ministre de la santé, Pr. Benboouzid, a renouvelé son appel, à travers le site Esseha, aux Algériens de se conformer aux directives des autorités sanitaires. Il a assuré que la décision gouvernementale de rendre obligatoire le port du masque et le confinement endurci les deux jours de l’Aïd est dictée par une volonté publique de préserver la santé de la communauté nationale.

Abordant le volet des masques, le ministre a souligné que les pouvoir publics ont mis à la disposition des citoyens des millions de masques à des prix très abordables pour alléger la charge. Toutefois, il exhorte les citoyens à faire l’effort de réserver une petite part du budget familial pour se procurer ces masques lavables au prix accessible à tous. « Achetez ces masques de la même manière que vous achetez un petit jouet, un petit vêtement ou des friandises à vos enfants. D’autant que ce n’est pas un achat quotidien et que c’est vital pour votre santé ».

Par ailleurs, le ministre de la santé a expliqué que le nombre élevé des cas positifs enregistrés par rapport à ceux des premières semaines de la pandémie est dû à l’augmentation du nombre des tests faits. Il a en outre souligné la particularité de l’Algérie qui donne des chiffres extrêmement justes et réels du fait que même les personnes décédées à prime abord naturellement et dont on suspecte des symptômes de COVID-19 sont soumis à des tests post mortem avant l’octroi du permis d’inhumer. Procédure que très peu de pays font, assure le ministre.

Le professeur Benbouzid lance enfin un appel aux Algériens pour faire de ces fêtes de l’Aïd une occasion de relever le défi sanitaire et une halte pour assurer un bon geste citoyen.

%d blogueurs aiment cette page :