fbpx

Le ministre de la santé inaugure l’EPH de Kerzaz : Une infrastructure de zone d’ombre qui bénéficiera d’un parrainage durable avec le CHU d’Oran

Le ministre de la santé  s’est rendu, dans la wilaya de Beni Abbas où il a visité un nombre d’infrastructures relevant de son secteur et s’est enquis des préoccupations des personnels de santé. Toutefois, l’inauguration de l’EPH de la commune de Kerzaz  constitue le point culminant de cette virée ministérielle de travail et d’inspection.

L’infrastructure de Kerzaz d’une capacité de 60 lits, inaugurée, est dotée de tous les moyens techniques et médicaux requis pour assurer une qualité de service irréprochable. Voulant lui donner toutes les chances d’accomplir parfaitement son rôle au service de la population locale, il a été décédé d’un établir un parrainage durable entre cette nouvelle infrastructure sise dans une zone d’ombre et le CHU d’Oran. En bénéfice de ce parrainage, à ne pas confondre avec un jumelage qui reste un modus de moindre importance, des équipes spécialisées du CHU Oranais feront des déplacements fréquents à l’infrastructure de Kerzaz apporter l’expérience, l’expertise et le savoir du Grand Hôpital aux équipes locales en vue de les former davantage. Des échanges en télémédecine et visioconférences sont aussi prévues entre les deux infrastructures dans le cadre de cette relation professionnelle qui sera supervisée de près par le Pr Boubeker et le Pr Mansouri.

Le ministre a exprimé un satisfecit total de la qualité des travaux et des équipements inspectés. D’autant plus que la nouvelle infrastructure bénéficiera de l’apport d’une des 5 ambulances dont la wilaya de Beni Abbas s’est dotée à l’occasion de visite ministérielle et qui seront mise à disposition de l’hôpital de Beni Abbas, la polychlinique Louata, la polyclinique Tibalbala, l’eph Kerzaz et la polyclinique de Ouled Khoudhir.

Comme les bonnes nouvelles se suivent comme des wagons d’un train de bonheur, le wali de Beni Abbas a révélé que les pouvoirs publics de la région ont acquis des logements dans la région pour les mettre à la disposition des médecins et spécialistes qui voudront venir renforcer le personnel médical existant. “ Cette région n’a rien à envier aux grandes villes en termes de confort et de moyens de vie. Il y a de l’électricité, de l’eau courante, de l’internet, …etc. Personnellement, si j’étais encore jeune, j’opterai pour des régions comme celles-ci sans hésitation où toutes les conditions de vie des grandes villes y existent , avec la nuisance sonore en moins ”, dit le professeur Benbouzid.

Avant d’inaugurer cet établissement hospitalier de Kerzaz, le ministre de la santé a visité le centre anti cancer de Bechar, l’un des plus grands CAC du pays. Une infrastructure qui est dotée de 3 accélérateurs de particules, et qui offre les moyens d’hébergement des patients.

Nora S.

%d blogueurs aiment cette page :