Le lait en pack et le pain dans des sacs en papier, ce n’est toujours pas pour demain

Le sachet en plastique a vraisemblablement beaucoup de temps devant lui, si l’on s’en tient aux engagements non tenus par les pouvoirs publics.

D’année en année, ces derniers nous promettent qu’il en est fini de cette matière en termes d’emballage (du lait et du pain surtout) et qu’elle sera remplacée par des packs en carton et des sacs en papier.

Une campagne pour l’utilisation de ces deux matières devait être lancée en 1998 par le ministre de l’environnement de l’époque et une wilaya (Blida) avait même été choisie comme wilaya pilote pour cette campagne qui n’a finalement pas pris le départ.

Le plastique a toujours le vent en poupe et l’espoir de voir la généralisation des briques de lait n’est pas près de nous habiter, tout comme pour l’emballage en papier pour le pain.

Cette matière présente pourtant beaucoup de dangers de par certaines substances qu’elle contient et son maintien ne peut pas s’expliquer, mis à part le profit qu’en tirent les industriels par rapport à d’autres matériaux qui reviennent beaucoup plus chers.

On peut remarquer que certains producteurs de lait le commercialisent dans des packs en carton. Ce n’est toujours pas le cas des entreprises et laiteries issues de l’ex Onalait.

Par exemple, le Complexe Laitier d’Alger (Colaital) a, à plusieurs reprises, annoncé la nouvelle d’un prochain empaquetage du lait dans des briques, notamment en 2014 et 2017.

Pour cette année-là, la décision devait prendre effet en mars 2017. Il avait même été indiqué que « les équipements et les matières premières ont été réceptionnées » par Colaital et que les producteurs de lait misaient sur la commercialisation de « 100.000 briques de lait dans une première phase avant de se mettre à généraliser ce procédé à travers le territoire national ». Trois ans après, il n’en est rien. On continue à chercher le sachet de lait jusqu’à oublier cette promesse de changer d’emballage.

C’est aussi le cas pour le pain. L’idée de l’emballage en papier est mise aux oubliettes, une idée qui en restera à ce stade tant qu’il n’y pas une réelle volonté et une décision de supprimer le plastique en tant qu’emballage de nos aliments.

En attendant, notre santé et notre environnement en souffrent.

Nadia Rechoud

%d blogueurs aiment cette page :