Le lait, aliment de toutes les controverses

La consommation de lait fait ces dernières années l’objet d’une polémique, des scientifiques affirmant que celui-ci expose les adultes à des risques de maladies alors que d’autres assurent qu’il ne comporte que des bénéfices pour la santé. Les recherches faisant ressortir la nocivité de ce liquide pour les plus grands se sont en tout cas multipliées au fil des ans, assurant que celui-ci peut favoriser certaines pathologies, dont certains cancers et même la sclérose en plaque.

« Le lait c’est fait pour le veau, pas pour les êtres humains adultes. D’ailleurs il provoque le cancer ». C’est ainsi que la question est résumée par certains scientifiques. Cet avertissement est relayé par des professionnels de la santé (dont le célèbre professeur français de cancérologie et de chirurgie digestive Henri Joyeux) qui recommandent la suppression de tous les laits animaux (vache, chèvre, brebis) et de tous les produits faits à base de lait comme le yaourt, le fromage, le beurre, les crèmes et les glaces.

Cette boisson est selon eux à l’origine de maladies auto-immune (tels que la sclérose en plaques et les problèmes articulaires), de cancers et de problèmes d’asthme, sans compter les allergies. D’autres soulignent quant à eux qu’il n’est pas utile, sans plus, de consommer du lait en ce qui concerne les personnes adultes, notamment les séniors, celui-ci ne pouvant leur être d’aucun bénéfice à cet âge.

Toutes ces déclarations sont contrées par celles d’autres chercheurs et professionnels qui affirment que les résultats de ces études ne peuvent pas être fiables du fait que celles-ci se sont basées sur un faible nombre de personnes. Certaines études font toutefois ressortir que le seul risque encouru en raison d’un apport très élevé en calcium est le cancer de la prostate.

A ceux qui suggèrent aux adultes d’éliminer totalement le lait de leur alimentation, d’autres répondent en conseillant de consommer trois produits laitiers par jour, mettant en avant des recherches qui établissent l’existence de bons effets protecteurs du lait sur certains cancers comme le cancer colorectal.

Ceux-ci déclarent s’inquiéter du fait que les adultes, particulièrement les personnes âgées, pourraient être influencés par les « détracteurs » de cet aliment et n’en prendraient pas, ce qui favoriserait un certain nombre de maladies ainsi que l’ostéoporose. Ces « autres » spécialistes de la nutrition et défenseurs du lait considèrent celui-ci comme étant « un aliment qui a beaucoup de propriétés (…) et « qui contient le plus de nutriments ». En tout cas, il reste l’aliment de toutes les controverses.

Rachida Merkouche

%d blogueurs aiment cette page :