fbpx

Le Dr Salima Keffane emportée par la Covid-19

 

Le corps médical algérien est à nouveau en deuil. La nuit dernière, une jeune chirurgienne de 32 ans est décédée de la Covid-19. Un décès de plus qui vient s’ajouter au tribut déjà lourd consenti par ce corps dans sa lutte contre la pandémie du coronavirus.

Salima Keffane a fait ses études à Blida. Diplômée en chirurgie viscérale, elle a entamé son service civil il y a deux ans à l’EPH Sidi Bouabida d’El Attaf, dans la wilaya d’Aïn Defla.

Suite à sa contamination par le virus de la Covid-19, elle a été hospitalisée en début de semaine dernière à Ain Defla avant d’être transférée à Blida où elle est décédée dans la nuit du vendredi à samedi.

La défunte laisse derrière elle des proches et des collègues éplorés.

Ce nouveau décès doit nous faire prendre conscience que le combat contre ce virus est loin d’être terminé, que le virus est toujours en circulation avec le même degré de nocivité.

Les bilans quotidiens de ces dernières semaines, en constante évolution, doivent nous interpeler, et surtout nous rappeler que les gestes barrières doivent plus que jamais être respectés car ils sont essentiels pour lutter contre la Covid-19 et ses variants.

Meriem Azoune