Le Dr Mezmar, pédopsychiatre à Esseha.com : « L’équilibre physique et psychique de l’enfant dépend de la qualité du sommeil »

Dans un direct hebdomadaire, le Dr Mezmar, pédopsychiatre, revient sur l’importance du sommeil chez l’enfant et l’adolescent et donne quelques précieux conseils pour retrouver une bonne qualité de sommeil.
C’est connu, les enfants et surtout les adolescents ne respectent pas toujours les cycles du sommeil, surtout durant les vacances. Durant cette période de confinement, et même s’ils ne sont pas théoriquement en vacances, la plupart des enfants ont perturbé leur horloge biologique, dormant très peu la nuit, veillant en face d’un écran bleu, et s’adonnant à des grasse-matinées interminables.
Après avoir effleuré le sujet dans une précédente rencontre avec Esseha.com, le Dr Mezmar revient cette fois avec plus de détails sur ce sujet important car il concerne l’équilibre physique et psychique de la personne. « Le sommeil est une partie très importante pour la santé mentale et physique de nos enfants. Il permet au cerveau de se reposer et de récupérer », explique-t-elle, indiquant par ailleurs que les enfants âgés entre 1 et 2 ans, doivent dormir entre 11 et 14h par nuit (sieste incluse), ceux ayant entre 3 et 5 ans, ont besoin entre 10 à 13h de sommeil, ceux dont l’âge varie entre 6 et 12 ans, doivent dormir entre 9 à 12h par nuit, tandis que les 14 – 18 ans, ont besoin de 8 à 10 h de sommeil par nuit.
Enonçant les bienfaits du sommeil, le Dr Mezmar précise qu’« il renforce les apprentissages, comme les acquis langagiers et les habilités motrices chez les jeunes enfants, il renforce aussi les stratégies pour résoudre les problèmes, favorise les raisonnements logiques, aide à rester en alerte, à mieux se concentrer, à bien se développer au niveau physique et renforce l’immunité ». Malheureusement, beaucoup d’enfants et d’adolescents font l’impasse sur une bonne nuit de sommeil, préférant rester connectés une bonne partie de la nuit, s’exposant ainsi à tous les méfaits de la lumière bleue.
Pour le Dr Mezmar, quand on ne dort pas bien ou pas assez peut avoir des conséquences néfastes à la fois sur notre métabolisme et sur notre psychique. On devient alors « irritable, nos émotions sont exacerbées, on pleure et on devient triste sans raison valable, l’enfant est bruyant, il a des difficultés de concentration, il est impulsif, boulimique ou, au contraire, ne mange pas ».
Afin de réparer notre cycle de sommeil et celui de nos enfants, la pédopsychiatre fait savoir « les enfants et les adolescents surtout doivent prendre l’habitude de se réveiller avant 10h du matin ».
Concernant les enfants âgés entre 3 et 5 ans, les parents doivent essayer d’installer une petite routine d’environ 30mn où l’on demande par exemple à l’enfant de ranger ses jouets, ses cahiers, de prendre un petit bain ou fait sa toilette, un des parents peut aussi prendre un peu de temps pour lire à son enfant une histoire avant de dormir, ou tout simplement lui demander de raconter sa journée, le tout, dans le calme et la sérénité ».
Elle a également conseillé de dîner assez tôt, au moins « deux heures avant l’heure d’aller au lit pour que l’enfant ait le temps de digérer. Le repas doit être léger et, il faut éviter par exemple le chocolat, la limonade, les jus et tout ce qui peut donner de l’énergie à l’enfant et rendre son sommeil perturbé. La chambre doit, aussi, être à bonne température et surtout, et là le Dr Mezmar a beaucoup insisté là-dessus, « il ne doit pas y avoir d’écran dans la chambre ».
Hassina Amrouni

%d blogueurs aiment cette page :