Le changement brusque de température dans l’eau peut conduire à la noyade

Passer brutalement, du sable chaud à l’eau froide peut être extrêmement dangereux. Les muscles s’engourdissent (le froid rigidifie les tissus musculaires), ce qui rend tout mouvement impossible dans l’eau. Une hypothermie peut survenir si le séjour dans l’eau froide se prolonge, notamment chez les personnes filiformes, ce qui fait dire aux initiés qu’il vaut mieux être petit et enrobé sous le motif que dans ce cas on peut tenir un peu plus longtemps.

La respiration devient superficielle, la fréquence cardiaque et la tension artérielle augmentent, il peut y avoir perte de connaissance avec arrêt cardiaque. Un ensemble de facteurs qui peuvent conduire à la noyade, même lorsqu’il s’agit des nageurs les plus aguerris s’ils ne connaissent pas les précautions élémentaires.

Certaines dispositions sont donc à prendre afin d’éviter de se retrouver dans une telle situation. Il faut absolument prendre le temps d’habituer son corps à un changement de température et ne pas foncer directement. Pour cela, il est conseillé, une fois sur la plage, de marcher progressivement dans l’eau, de tremper ses mains et ses jambes et de se mouiller le visage, histoire d’habituer le corps à l’eau avant de commencer à nager.

Il faut ensuite voguer longtemps dans l’eau chaude afin de multiplier les mouvements des membres avant d’aller progressivement dans l’eau froide. On doit faire un retour en arrière au premier contact avec l’eau froide, y revenir toujours progressivement. Ce n’est pas ingénieux de faire un plongeon et de foncer tout droit vers le large, cette pratique peut faire courir des risques inutiles.

 

Nadia Rechoud

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :