Le bonheur, c’est la santé

De nouvelles recherches américaines publiées dans la revue Applied Psychology : Health and Well-Being dévoilent que le bonheur, c’est la santé. Pour le démontrer, les chercheurs se sont appuyés sur la littérature scientifique déjà existante sur le sujet et ont constaté que cultiver le bonheur et les émotions positives permettait d’améliorer les systèmes immunitaire et cardiovasculaire, ainsi que la capacité du corps à soigner ses blessures. Et pour cause : être heureux aiderait à se débarrasser de comportements nocifs.

« Il ressort clairement de ces recherches que le bien-être subjectif influe sur la santé », précise Sarah Pressman, professeure de psychologie et co-auteure de l’étude.

L’objectif de ces recherches est, entre autres, d’encourager les médecins à s’intéresser davantage au bien-être de leurs patients. « Nous devons prendre très au sérieux le fait que les personnes heureuses sont plus saines et vivent plus longtemps, et que le malheur chronique peut être une véritable menace pour la santé », conclut Ed Diener, professeur de psychologie et principal auteur de ces recherches.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :