L’alvéolite dentaire, une affection douloureuse qu’il ne faut pas négliger

Une douleur lancinante et irradiante jusque dans l’oreille, un goût de sang dans la bouche et parfois une difficulté à ouvrir la bouche après une extraction dentaire, ce sont les symptômes de l’alvéolite qui est l’une des complications qui peuvent survenir après cet acte médical.

Il s’agit d’une inflammation de l’alvéole dentaire, la partie creuse de la mâchoire où la dent est ancrée. Après une extraction, un caillot sanguin se forme au niveau de l’alvéole de la dent qui a été enlevée. Celui-ci est  indispensable à la protection et la cicatrisation de l’alvéole durant les 2 ou 3 premiers jours suivant l’opération.

Mais il arrive qu’il tarde à se former ou à être délogé de façon prématurée, notamment après un rinçage de la bouche dans les heures qui suivent ou d’un brossage énergique à cet endroit, cela peut être dû aussi à une extraction difficile d’une dent déjà infectée ou d’une dent de sagesse ou d’un manquement à des règles d’hygiène.

L’os et les nerfs de l’alvéole sont ainsi dénudés en l’absence du caillot sanguin et sont exposés aux microbes, cette cavité devenant un écueil aux résidus d’aliments. Il faut savoir qu’il existe deux formes d’alvéolite : l’alvéolite sèche ou «dry socket» et l’alvéolite suppurée.

L’alvéolite sèche est la plus rencontrée, elle survient généralement quelques jours après l’extraction d’une dent de sagesse de la mâchoire inférieure. Le site de la dent enlevée ne contient pas de pus et guérit au bout de dix jours, après un traitement adéquat.

Quant à l’alvéolite suppurée, elle peut apparaître plusieurs semaines après l’extraction. Elle est définie par la présence de pus et implique inévitablement celle d’une infection. La guérison intervient au bout de 10 à 20 jours avec un bon traitement.

Le dentiste fait d’abord saigner l’alvéole souffrante afin qu’un nouveau caillot de sang se forme avant de poser une mèche (gaze ou morceau de coton) imbibée de produit adapté, qui doit être renouvelée jusqu’à ce que cette affection se résorbe.

Dans le cas de l’alvéolite suppurée, le spécialiste prescrira des antibiotiques. Des consignes de soins et d’hygiène sont recommandées afin que le traitement soit efficace. Nombre de spécialistes assurent qu’une alvéolite n’est pas une fatalité et qu’elle peut être évitée, notamment grâce à des soins prodigués par le dentiste avant une extraction et au respect de certaines mesures : ne pas fumer jusqu’à la guérison du moins pendant 15 jours après l’extraction, ne pas enlever la compresse, Ne pas boire avec une paille (le fait d’aspirer délogera le caillot de sang), éviter de passer la brosse à dents sur l’alvéole, faire des bains de bouche antiseptiques 2 à 3 fois par jour mais ne pas cracher, juste laisser tomber l’eau.

Nadia Rechoud

%d blogueurs aiment cette page :