L’Algérie enregistre une avancée considérable dans la lutte contre les hépatites

L’Algérie enregistre une avancée « considérable » dans la lutte contre les hépatites, a affirmé l’association nationale SOS Hépatites, à l’occasion de la célébration de la Journée mondiale contre l’Hépatite (JMCH).

Selon un communiqué de l’association nationale SOS Hépatites, la mise en œuvre du plan national de l’Hépatite est devenue « effective » grâce au développement et à la production en local des médicaments révolutionnaires permettant l’éradication de l’hépatite C en trois mois.

Ce plan repose sur des campagnes de sensibilisation et de dépistage visant à inciter les populations à risque à se faire dépister pour les traiter et a pour objectif, l’élimination de l’hépatite C, conformément aux orientations de l’OMS.

L’Hépatite C est une maladie silencieuse qui touche 150 millions de personnes dans le monde et en tue près de 399.000 par an à cause de ses complications vers la Cirrhose du foie et le cancer hépatocellulaire.

C’est un problème de santé publique majeur car 80 % des personnes vivant avec l’hépatite n’ont pas accès à des services de prévention, de dépistage et de traitement, rappelle l’association, soulignant, néanmoins, qu’aujourd’hui, « l’hépatite C est évitable, traitable et guérissable ».

Selon l’association, un programme de sensibilisation, de formation et de dépistage a été mis en place par les associations SOS Hépatites & ASEPA avec les laboratoires BEKER sous la tutelle du ministère de la Santé.

Une conférence sur les hépatites a été organisée, dans le cadre de ce programme, pour le grand public. Conduite par les professionnels de la pathologie, cette conférence est destinée à faire connaitre la maladie et ses conséquences.

Des sessions de formation ont été également organisées pour la mise à niveau du personnel des centres de dépistage sur la prévention et le dépistage de l’hépatite C.

 

Tinhinane. B

%d blogueurs aiment cette page :