Lait maternel Riche et plein de bienfaits

Beaucoup de mamans recourent à l’allaitement artificiel ou à l’allaitement mixte. Les raisons sont multiples mais les spécialistes continuent à fournir des arguments pour convaincre les plus réticentes, mettant surtout en avant les bienfaits de l’allaitement maternel sur le nourrisson.
Avant toute chose, il faut savoir que le colostrum -lait sécrété durant les cinq premiers jours suivant l’accouchement – a une composition différente de celle du lait maternel. Contenant moins de calories, ce breuvage également appelé « golden liquid » est très précieux car il fournit au bébé les anticorps de sa maman et le protège des infections.
Pour ce qui est du lait maternel mature, il est à noter qu’il est constitué de plus de 200 composants, entre protéines non allergènes et faciles à digérer (environ 1%), sucres (environ 7%) et gras (4% environ) qui procurent l’énergie nécessaire aux cellules du nouveau-né, vitamines et minéraux (vitamine C, fer, …), enzymes qui facilitent la digestion, acides gras essentiels pouvant influencer le développement du cerveau et de la vue, anticorps et molécules antimicrobiennes qui aident le corps à se défendre contre les virus et les bactéries, hormones qui pourraient stimuler la croissance…etc
Ainsi, les bébés nourris au lait maternel sont moins susceptibles de développer des infections des voies respiratoires, de même que l’on a remarqué une diminution de la fréquence des otites ou bronchiolites.
On avance aussi que l’allaitement maternel pourrait avoir un effet protecteur contre d’autres maladies notamment inflammatoires comme l’eczéma, le diabète de type 1, les maladies inflammatoires de l’intestin comme la maladie de Crohn…etc.
Enfin, certaines études ont démontré que les enfants allaités au sein présentaient un meilleur développement cognitif et, par conséquent, ont de meilleurs résultats lors des tests d’intelligence.
Kamir B.

%d blogueurs aiment cette page :