La Russie approuve son premier vaccin contre la Covid-19, baptisé « Spoutnik V »

Vladimir Poutine a annoncé, ce mardi 11 août, l’enregistrement en Russie du premier vaccin contre la Covid-19. Le Président qui s’et exprimé lors de la réunion du gouvernement, espère une prochaine vaccination massive de la population. Et pour faire valoir la qualité et la conformité du vaccin russe, il a confié qu’une de ses filles en avait déjà profité.

Une autorisation réglementaire de développement a été donnée par le ministère de la santé russe à l’Institut Nikolaï Gamaleïa, un centre de recherche d’Etat en épidémiologie et microbiologie situé à Moscou. « Pour autant que je sache, un vaccin contre le nouveau coronavirus a été enregistré ce matin, pour la première fois au monde », a déclaré le président russe dans une conférence de presse à la fin de réunion.
Le vaccin « fonctionne assez efficacement, crée une immunité stable et, je le répète, il a passé tous les contrôles nécessaires », dit encore Poutine après avoir demandé au ministre de la santé Mikhaïl Murachko de communiquer plus de détails, rapportent des médias russes.

Notons que le vaccin en question a été élaboré conjointement par le ministère de la Défense et le Centre d’épidémiologie et de microbiologie russe Gamaleïa.

Le président Poutine a émis le souhait que prochainement une vaccination massive aura lieu pour que tous ceux qui le souhaitent puissent en profiter. « J’espère que le travail de nos collègues à l’étranger avancera également et que suffisamment de produits pouvant être utilisés apparaîtront sur le marché mondial des vaccins et des médicaments », a-t-il par ailleurs déclaré.

Le Président russe a également confié qu’une de ses filles avait été vaccinée. «En ce sens, elle a participé à l’expérience», a dit M.Poutine. Et d’ajouter qu’après la première injection, la température corporelle de sa fille était de 38 degrés, et le lendemain légèrement au-dessus de 37.

Les autorités sanitaires russes ont fait savoir que la fille du président a eu la température un peu élevée après la deuxième injection, mais actuellement « elle se sent bien et les titres [d’anticorps] sont élevés ».

Les russes comptent mettre leur vaccin sur le circuit commercial mondial par millions de doses d’ici le début de l’année 2021.

La vice-première ministre chargée des questions de santé, Tatiana Golikova, a dit espérer commencer dans les semaines à venir la vaccination des personnels médicaux, puis des enseignants. Le reste de la population devrait être vacciné à partir de sa mise en circulation, le 1er janvier 2021, selon le registre national des médicaments du ministère de la santé, consulté par les agences de presse russes, rapporte Le Monde dans édition électronique.

Le vaccin a été baptisé « Spoutnik V » (V comme vaccin), en référence au satellite soviétique, premier engin spatial mis en orbite, a déclaré le président du fonds souverain russe impliqué dans son développement, Kirill Dmitriev. « Plus d’un milliard de doses » ont été précommandées par 20 pays étrangers, a affirmé M. Dmitriev, précisant que la phase 3 des essais commençait mercredi.

Jusqu’ici, la Russie n’a pas publié d’étude détaillée des résultats de ses essais permettant d’établir l’efficacité des produits qu’elle dit avoir développés. Et l’OMS a déjà montré un bout de dents, rappelant que tout produit pharmaceutique devait « être soumis à tous les différents essais et tests avant d’être homologués pour leur déploiement » et soulignant l’importance du respect de « lignes directrices et directives claires » en matière de développement de vaccins.

F Z Achour

%d blogueurs aiment cette page :