La revue The Lancet prend ses distances avec l’étude qu’elle avait publiée

La très sérieuse revue scientifique The Lancet rétropédale et émet des doutes sur l’étude très controversée sur l’hydroxychloroquine dans la prise en charge du coronavirus, qu’elle a publiée. Le média scientifique reconnait dans un avertissement formel que « d’importantes questions » planent sur le sujet.

Prenant des distances avec l’étude, The Lancet a annoncé qu’elle voulait « alerter les lecteurs sur le fait que de sérieuses questions scientifiques ont été portées à (son) attention »au sujet de ladite étude, qui fait actuellement l’objet d’un audit initié par ses auteurs.

L’avertissement a été publié hier mardi sous la forme d’une « expression of concern » (expression de préoccupation). Le quotidien français qui rapporte l’information souligne que « Si une (expression of concern) n’est pas aussi lourde de conséquences qu’une rétractation pure et simple, elle est tout de même de nature à jeter le doute sur les travaux scientifiques ».

Nora Saghi

%d blogueurs aiment cette page :