La phytothérapie : Elle n’est pas sans danger !

 

L’humanité a recours aux plantes pour se soigner depuis des milliers d’années. En effet, le premier texte connu sur les soins par les plantes, gravé sur une tablette en argile par les Sumériens remonte à il y a plus 3000 ans av. J.-C.

Au fil des millénaires, les méthodes ont évolué, la pratique s’est généralisée et la phytothérapie compte aujourd’hui, des centaines de millions d’adeptes dans le monde.

En Algérie, les magasins d’herboristerie pullulent depuis quelques années à travers les quatre coins du pays. Ils seraient plus de 2700 à avoir pignon sur rue, attirant une clientèle de plus en plus nombreuse.

Malheureusement, quand on franchit la porte de l’une de ces antres des plantes médicinales, on ne reçoit pas toujours l’avis et le conseil avisé que l’on espère ou attend car, souvent, le vendeur n’a pas le bagage idoine pour nous orienter dans notre choix.

Pourtant, les plantes qui semblent anodines pour l’utilisateur lambda ont, elles aussi, leurs effets secondaires parfois graves d’où les mises en garde des spécialistes qui conseillent de s’adresser aux professionnels à savoir un phytothérapeute, un pharmacien, un médecin ou un véritable herboriste qui, de par, leurs études et leurs formations scientifiques, peuvent vous mettre en garde contre les risques cachés derrière tel ou tel principe actif de plante et vous recommander un remède sans danger pour votre santé.

Kamir B.

%d blogueurs aiment cette page :