La maladie de Lyme : Prendre de grandes précautions pour s’en prémunir

Elle est engendrée par une piqûre de tiques, très répandue à travers le monde mais méconnue dans notre pays. La maladie de Lyme fait pourtant bien des dégâts, d’autant que cette infection met beaucoup de temps –des années–  avant de se déclarer si elle n’est pas traitée. On ne s’aperçoit généralement de rien, juste des douleurs articulaires et musculaires qui disparaissent un mois plus tard pendant que la maladie se développe.

Quelques semaines ou quelques mois après la morsure par la tique, des tâches rouges apparaissent, ainsi que des douleurs au niveau des articulations avec de l’arthrite aux genoux, aux épaules et aux coudes, une fatigue chronique, des troubles digestifs, et, plus grave, des troubles neurologiques et/ou psychiatriques et des troubles cardiaques.

C’est là la deuxième phase qu’il faut prendre aux sérieux, il est très important de se soigner si on ne veut pas en arriver à la troisième phase qui pourrait être fatale. Quelques années de répit peuvent cacher une évolution très grave de la maladie si rien n’est fait. C’est rare, mais cela peut arriver avec une aggravation et une chronicité des symptômes qu’on vient d’énumérer en plus d’une atteinte de tous les organes par l’infection.

Une balade en forêt ou un pique-nique sur l’herbe peuvent être à risque. Cette bestiole qui s’y promène, lorsqu’elle pique, projette dans le sang un liquide contenant une bactérie de type Borrélia, qui donne l’autre nom à cette maladie, la Borreliose. Ce n’est pas parce qu’on n’en parle pas que cette maladie n’existe pas dans notre pays.

Le fait qu’elle ne soit pas connue peut amener à des diagnostics erronés et à des traitements inadéquats. Des conseils sont donnés dans ce cas afin de s’en prémunir en évitant les zones où l’herbe est haute, en empruntant plutôt les sentiers, en portant des vêtements longs et de couleurs claires qui rendent les tiques plus visibles, en portant un chapeau et des souliers fermés et en entrant le pantalon dans les chaussettes. On doit inspecter son corps une fois rentré à la maison afin de détecter l’éventuelle présence de cette bestiole, et prendre une douche afin d’être sûr de s’en débarrasser.

Nadia Rechoud

%d blogueurs aiment cette page :