La maladie de coeliaque encore méconnue en Algérie

L’Algérie a célèbre aujourd’hui, 18 mai 2018, la journée mondiale de la maladie de coeliaque, ou l’intolérance au gluten. Elle est appelée aussi maladie cœliaque et c’est une pathologie qui touche environ 1 % de la population.

Il s’agit d’une entéropathie inflammatoire chronique auto-immune provoquée par un antigène alimentaire, la gliadine du gluten. Selon les spécialistes, l’ingestion de gluten provoque une atrophie des villosités de la paroi de l’intestin grêle qui servent en particulier à l’assimilation des nutriments utilisés par l’organisme pour satisfaire ses besoins nutritionnels (énergétiques ou spécifiques). Le gluten provoque par conséquent des problèmes de digestion et de malabsorption des nutriments (protéines, fer, vitamines, minéraux)

Sur les manifestations de cette maladie, il faut savoir que l’enfant qui en est atteint a une croissance lente après six ou sept mois de sa naissance et peut être affecté par l’anémie et une grande fatigue. Les spécialistes appellent les parents des patients à ne pas craindre cette maladie surtout qu’il existe des aliments sans gluten produits localement.

 « Le danger est donc réel notamment pour les enfants car les diarrhées chroniques qu’il engendre (principal symptôme de la maladie) vont causer, à long terme, un arrêt ou un trouble de la croissance », expliquent les spécialistes.

Cette diarrhée sera évitée en respectant scrupuleusement le régime sans gluten qui est le seul traitement de la maladie cœliaque Cette intolérance est donc un peu particulière, elle abîme le corps humain, par conséquent le régime sans gluten, strict et à vie, reste donc le seul remède à appliquer.

A partir du moment où le régime est respecté et que le gluten n’est plus absorbé, il faut de 6 mois à 2 ans pour que les villosités de l’intestin grêle se reconstituent et que le corps se rétablisse.

Les spécialistes précisent que « C’est une maladie qui peut se déclarer à n’importe quel moment de la vie. Il est très difficile de la diagnostiquer car les symptômes peuvent êtres nombreux et variés d’une personne à l’autre. La seule manière de pouvoir la diagnostiquer avec certitude et de pratiquer une biopsie des intestins. Cette intolérance se traduit par la détérioration de l’intestin grêle à cause du gluten, et peut entraîner de graves conséquences. La seule méthode pour empêcher ce phénomène est de supprimer complètement et définitivement.

Le gluten est un groupe de protéines contenues dans les céréales tels le blé, le seigle, l’orge, l’avoine (contaminé). Il est donc nécessaire, de supprimer de l’alimentation des cœliaques, de façon stricte et à vie, les pains de toutes sortes, y compris brioches, biscottes, viennoiseries, pizzas, crêpes, pâtes alimentaires, mais aussi raviolis et cannellonis, les biscuits et gâteaux (sucrés ou salés), pâtisseries du commerce, pain d’épices, les farines, chapelure (y compris viandes et poissons panés), semoule, couscous et surtout les plats et conserves en sauce, ainsi que hamburgers.

De par la législation algérienne, la présence de gluten doit être signalée dans toutes les préparations en contenant. Mais certaines préparations, censées ne pas en contenir, peuvent cependant comporter des traces de gluten : certains aliments peuvent être contaminés au moment de l’ensachage par exemple.

Cette maladie provoque 10% des cas de cancer chez les enfants et les adultes. Aussi, la maladie cœliaque est l’une des maladies répandues au Maghreb arabe, en Espagne, en Italie et au Portugal. C’est aujourd’hui un problème de santé publique.

Thinhinane.B

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :