« La luxation de ma fille n’a pas été détectée »

Il n’est pas facile de déceler la luxation des hanches chez les nourrissons, bien que l’attention du personnel médical soit portée particulièrement sur ce problème au moment de la naissance du bébé. Le cas de la petite Feriel figure parmi ceux que l’examen routinier rate épisodiquement. « La luxation des hanches n’a pas été détectée chez ma fille, et je n’ai rien vu moi-même » déplore Salima, la mère de l’enfant rencontrée lors d’une célèbre émission radiophonique. Elle faisait partie des personnes reçues à cette émission pour se confier sur la situation de sa fillette âgée de six ans, qu’elle déclare porter chaque jour sur son dos jusqu’à l’établissement scolaire faute d’un moyen de locomotion pour la petite. « J’espère qu’elle bénéficiera d’un fauteuil roulant, que les auditeurs entendent mon appel et que quelqu’un lui offre la chance d’avoir cette chaise » déclare-t-elle avant de revenir sur les circonstances qui ont conduit son enfant à la paralysie des membres inférieurs. « La sage-femme n’a apparemment pas procédé à la vérification des articulations au niveau des hanches. Je sais maintenant que lorsqu’il s’avère que le nouveau-né présente une luxation, on recommande à la maman de maintenir les jambes de son bébé écartées pendant environ 4 mois, ce qui permet aux articulations de se remettre en place ». La fillette ne pouvait espérer rien d’autre qu’un fauteuil d’un donateur généreux, les ressources de la famille ne pouvant prendre en charge une telle dépense.

Nadia Rechoud  

%d blogueurs aiment cette page :