La lecture chez l’enfant : développement cérébral, alphabétisation, épanouissement

Lire, c’est rendre son langage plus aisé, enrichir son vocabulaire, découvrir des choses passionnantes et développer son cerveau. Le livre est un bien précieux. On doit le faire savoir à l’enfant et lui apprendre l’importance de la lecture, et elle n’est pas des moindres. Celle-ci « favorise le développement cérébral de façon fondamentale » chez l’enfant, affirment les scientifiques qui mentionnent que parmi les bienfaits de la lecture, l’alphabétisation constitue la première étape.

Elle est éminemment primordiale en ce qu’elle permet au petit d’apprendre à lire et de construire son langage. Obsédés par l’obligation de résultat quant à la scolarité de leurs enfants entre les interrogations, les compositions et les examens de fin d’année, les parents ignorent totalement cet aspect ainsi que sa dimension dans l’apprentissage des petits.

Il faut reconnaître que le système d’enseignement adopté par l’école algérienne favorise plutôt le bourrage de crâne, il n’y a pas de temps pour aider les petits à l’inclination à la lecture, pour leur plus grand bien pourtant. Il ne faut pas attendre que l’enfant soit scolarisé pour l’initier au livre.

Avant l’alphabétisation, c’est l’imagination qui se développe à travers une exposition régulière des tous petits à la lecture, dès l’âge de 3 ans conseille-t-on. Une étude américaine a démontré que leur faire la lecture de manière assidue sollicite différentes zones d’activité cérébrale, particulièrement les zones utiles à la compréhension narrative et à l’imagerie visuelle.

Elle en fait également de bons lecteurs avec le temps et les aide à s’épanouir. Offrir un livre à son enfant ne doit pas être un luxe, l’inciter à la lecture et l’y habituer est un devoir pour les parents.

Nadia Rechoud

%d blogueurs aiment cette page :