La contribution du vendredi : Comment prévenir la crampe musculaire et comment l’arrêter ?

Qui n’ a pas eu ,au moins 1 fois dans sa vie ,une crampe musculaire, en particulier une crampe aux jambes.La crampe est un problème gênant et très fréquent.
Une crampe est une contraction brutale d’un ou de plusieurs muscles survenant de manière involontaire, provoquant une intense douleur. La crampe musculaire est transitoire durant de quelques secondes à quelques minutes. Elle disparait dans tous les cas, le muscle redevenant normal.
Une crampe est secondaire à une insuffisance vasculaire transitoire et de courte durée associée à des facteurs métaboliques telle une accumulation anormale d’acide lactique comme cela se produit au cours des phénomènes de déshydratation et d’ischémie tissulaire. La déshydratation a deux conséquences, une hypersensibilité des nerfs sensitifs des muscles et une perte d’électrolytes et de sel minéraux(sodium,potassium,magnésium,calcium) dont la conséquence est une surcharge intracellulaire en calcium.
Les crampes, intéressant le plus souvent les muscles des membres inférieurs notamment de la jambe ,sont ,dans l’immense majorité des cas, bénignes et sans causes graves
Les crampes sont très fréquentes chez les sportifs,en particulier ceux de haut niveau. Elles surviennent, chez eux, après des efforts intenses alors qu’ initialement les mesures d’échauffement ont été insuffisantes .Faire du sport dans une période de grande chaleur, alors qu’on s’est peu hydraté et qu’on a intensément sué, est à l’origine de crampe très douloureuse
Lorsque les jambes ne se sont pas détendues comme par exemple en position assise prolongée ou même la nuit allongée dans un lit, une crampe peut apparaitre.
En principe une consultation médicale n’est pas obligatoire car les crampes sont fréquentes chez les personnes âgées, lors d’un état de déshydratation et même en cas de consommation en excès, de café et d’alcool .Dans ces dernières situations, la crampe dure peu de temps et ne survient pas de manière très répétée.

Les crampes sont fréquentes durant les derniers mois de la grossesse.

Dans un petit nombre de cas, les crampes ont des durées plus longues et surviennent plus fréquemment. Elles nécessitent, alors, une consultation chez le médecin traitant. En effet, un diabète, une insuffisance rénale, certaines maladies neurologiques comme la sclérose en plaque ou une sciatique, une maladie des parathyroïdes ou de la surrénale, les intoxications aux métaux lourds, peuvent être à l’origine de ce genre de crampe.
Des lésions occlusives artériels peuvent causer des crampes au mollet, à l’effort notamment, après une certaine distance de marche. Néanmoins ces crampes d’origine artérielle n’ont pas exactement les mêmes caractéristiques qu’une crampe musculaire banale .Une insuffisance veineuse chronique des membres inférieurs, telles des varices, peut provoquer des crampes.
Certains médicaments comme les diurétiques(furosémide par exemple) qui diminuent le taux de sels minéraux dans le sang,les statines(médicaments anti-cholestérol comme l’atorvastatine ou la fluvastatine) et les laxatifs peuvent être à l’origine de crampes fréquentes.
Le soulagement, immédiatement après le début de la crampe, consiste à étirer et à détendre doucement le muscle contracté .Si la crampe survient la nuit au lit,il faut se levez et procéder à un massage de la jambe.Si le levez est impossible, en cas de crampe de la jambe,il faut fléchir le pied vers la jambe .
Certains médicaments permettent de diminuer l’intensité et la fréquence des crampes comme les médicaments à base de magnésium, de potassium,de calcium et de vitamine B .Les décontracturants musculaires peuvent avoir une place thérapeutique .
Les sportifs éviteront l’apparition de crampes en s’hydratant de manière suffisante, en s’échauffant correctement avant l’effort et en prenant certains aliments contenant des oligo-éléments tels les yaourts,les bananes et les noix.
Si une étiologie est trouvée à la crampe,le traitement de la cause est nécessaire en particulier le traitement d’une maladie des artères ou d’une insuffisance veineuse chronique.
En résumé, une crampe musculaire est,certes,douloureuse mais le plus souvent elle est sans conséquence.

Par Professeur Bouayed Mohamed Nadjib, spécialiste en chirurgie vasculaire et endovasculaire,médecine vasculaire et échodoppler
-Ancien Chef de service de chirurgie vasculaire Etablissement Hospitalo-Universitaire d’Oran
-Membre de l’Académie Française de Chirurgie
-Président de l’Association de Chirurgie Vasculaire d’Oran (ACVO)

%d blogueurs aiment cette page :