La chaleur estivale exacerbe le syndrome des jambes lourdes

Pieds qui gonflent et jambes douloureuses pendant la saison chaude, c’est le lot des personnes qui souffrent de mauvaise circulation sanguine ou d’insuffisance veineuse et qui voient ainsi l’état de leurs membres inférieurs se compliquer.

L’exposition prolongée à la chaleur, dans la même position, conduit à la stagnation du sang dans les jambes et à la dilatation de la paroi des veines, ce qui fait que celle-ci (la paroi) n’est plus en mesure de remonter suffisamment de sang vers le cœur. Quant aux conséquences, cela peut aller de l’apparition de varices jusqu’à la formation d’un caillot de sang (ou phlébite) en raison de la coagulation de celui-ci, ou d’un œdème (gonflement important du pied ou du mollet). Il va de soi que la marche devient douloureuse et inconfortable.

Rafraichir les jambes et les pieds devient primordial. L’eau est l’alliée de nos pieds qui doivent ainsi profiter de bains froids mais aussi d’un jet d’eau fraiche en remontant des chevilles vers le haut. Un massage avec un gel rafraichissant peut également soulager les douleurs et la lourdeur.

Il faut, bien évidemment, éviter les situations qui peuvent amplifier le syndrome des jambes lourdes, et, dans ce cas, rester sans bouger n’est pas la meilleure chose à faire. Que ce soit sur la plage ou au bord d’une piscine, la marche est le moyen le plus efficace pour stimuler la circulation du sang. La nuit, en période de canicule, on doit dormir les pieds surélevés, et en voiture ou en avion, il est judicieux de les bouger et de pratiquer des exercices pour leur éviter l’inertie.

Nadia Rechoud

%d blogueurs aiment cette page :