fbpx

Journées de formation médicale continue de la SAGHA : Les orthopédistes en collaboration avec les rhumatologues et les rééducateurs

 

Deux journées de formation ont eu lieu vendredi 2 avril et samedi 3 avril à l’initiative de la Société Algérienne de chirurgie du Genou, de la Hanche et d’Arthroscopie (SAGHA). Cette fois-ci, la rencontre s’est élargie aux spécialistes en rhumatologie et ceux en rééducation, leur rôle étant essentiel après la chirurgie des articulations.

« Nous avons commencé avec la formation médicale continue mais cette fois-ci, nous avons carrément changé le principe des formations et nous avons fait ce que nous appelons les R.0.R. (Rhumatologie, Orthopédie, médecine physique et de Réadaptation ndlr). Ce qui signifie main dans la main entre les rhumatologues, la médecine physique et de réadaptation » a expliqué Pr Lyes Aït El Hadj, président de la SAGHA.

Il a poursuivi en affirmant : « Il faut savoir que dans notre spécialité, l’orthopédie, nous ne pouvons pas travailler sans les rhumatologues, et surtout sans les rééducateurs. Nous avons décidé, entre membres du bureau (de la SAGHA) de créer une société ou un deuxième logo qui sont les R.0.R., et nous avons décidé de démarrer la première journée des R.0.R. dans le sud du pays, ici à Biskra. Nous avons finalisé nos deux journées qui ont vu la participation de spécialistes de plusieurs wilaya du pays ainsi que nos partenaires français par vidéo conférence (Lyon et Grenoble).

Le professeur en médecine physique et de réadaptation(M.P.R.) et chef de service MPR au CHU de Blida, Zohir Boukara, a évoqué sa participation à ces deux journées « pour parler de la prise en charge de la gonarthrose et pour évoquer le protocole MPR dans la prise en charge de cette pathologie, qui est dégénérative et pourvoyeuse de raideur et de douleurs très importante ».

Il a indiqué que « celle-ci peut même donner un handicap majeur notamment chez les sujets âgés ».

« Nous avons évoqué durant ces journées avec nos collègues rhumatologues et orthopédistes la prise en charge réelle en MPR (…) des troubles articulaires et de la douleur par la physiothérapie», ajoute-t-il .

Pr Boukara a détaillé toutes les étapes de la prise en charge de la gonarthrose par M.P.R.

Rachida Merkouche