Journée mondiale de sensibilisation au deuil périnatal : Un traumatisme important pour les parents qui en sont victimes

Le deuil périnatal constitue, pour les parents qui en sont victimes, un traumatisme important encore assez peu pris en compte par les pouvoirs publics et les personnels de santé.

La journée mondiale de sensibilisation au deuil périnatal permet de lancer une réflexion sur le cas très particulier des nourrissons morts juste avant le moment de l’accouchement ou immédiatement après leur naissance et soutenir les parents ayant perdu leur enfant.

Une difficulté administrative vient encore alourdir la peine vécue par les parents, dans la mesure où il leur est impossible de déclarer leur enfant et lui donner un nom.

Pour montrer son soutien aux parents, ou pour montrer qu’on a perdu son nourrisson, un symbole a été créé, le ruban rose et bleu. On le retrouve fréquemment sur les réseaux sociaux.

Un autre symbole a aussi fait son apparition, essentiellement au Québec : les nourrissons ainsi décédés sont fréquemment appelés « anges » et leurs parents des « paranges » (ou encore pour les papas « papanges » et pour les mères « mamanges »). Voir le site « Nos petits anges au paradis ».

%d blogueurs aiment cette page :