Journée mondiale de lutte contre la polio : En Algérie, aucun cas enregistré depuis 1996

Le 24 octobre de chaque année, correspond à la journée mondiale de lutte contre la poliomyélite.

Si la maladie a diminué de 99% depuis 1988, passant de 350 000 à 37 cas en 2016 (chiffres fournis par l’OMS), il reste que la vigilance reste toujours de mise pour son éradication totale.

Pour cela, beaucoup d’efforts sont consentis par les instances sanitaires mondiales afin de limiter les cas d’infections et l’OMS précise, encore, que pas moins de 16 millions de personnes ont évité la paralysie grâce à l’engagement de tous, à savoir OMS, UNICEF, Fondations, associations et gouvernements.

Cause et symptômes

Maladie très contagieuse, touchant plus particulièrement les enfants de moins de 5 ans, la poliomyélite est provoquée par un virus envahissant le système nerveux, pouvant entraîner une paralysie totale en l’espace de quelques heures. Le poliovirus se propage d’une personne à une autre notamment par la voie fécale-orale ou -plus rarement- par le biais d’eau ou d’aliments contaminés, avant de se multiplier dans l’intestin. Le temps d’incubation va de 9 à 12 jours.

Les premiers symptômes d’infection sont la fièvre, l’asthénie, les céphalées, les vomissements, la raideur de la nuque et les douleurs au niveau des membres.

Une paralysie irréversible survient dans un cas sur 200, tandis que 5 à 10 % des malades paralysés décèdent suite au dysfonctionnement de leurs muscles respiratoires.

La vaccination est le seul moyen de lutter très efficacement contre la polio d’où les campagnes et les actions de vaccinations initiées chaque année à travers le monde.

Il est à noter, cependant, que si la maladie a été éradiquée dans la plupart des pays, au Nigéria, au Pakistan et en Afghanistan, elle reste un danger réel, menaçant les enfants.

Concernant l’Algérie, il faut savoir que le vaccin antipoliomyélite oral a été introduit en 1973 quant au dernier cas de poliovirus sauvage isolé enregistré dans notre pays, il remonte à 1996. Depuis, l’arrêt de transmission du virus est maintenu grâce à une immunité vaccinale.

Kamir B.

 

%d blogueurs aiment cette page :