Journée mondiale de l’alimentation : « Agir pour l’avenir »

Placée sous le thème « Agir pour l’avenir », la Journée mondiale de l’alimentation (JMA), célébrée en ce 16 octobre, est une nouvelle opportunité, saisie par la FAO et ses partenaires pour souligner « l’importance d’intensifier les efforts visant à éradiquer la faim dans le monde, alors que les derniers chiffres indiquent que les cas de faim chronique et de malnutrition sont de nouveau en hausse » et d’appeler « à un effort collectif en vue de créer des opportunités qui permettront à tous de mener une vie saine et productive ».

Lançant un appel aux gouvernants, aux agriculteurs et aux populations, la FAO et ses partenaires demandent à ce que des actions concrètes soient prises, à savoir le « renforcement des programmes de protection sociale pour les pays, l’utilisation de semences plus résistantes face à la sécheresse pour les agriculteurs et le soutien apporté par le grand public aux producteurs alimentaires locaux et l’adoption de meilleures habitudes alimentaires ».

Pour rappel, sur une population mondiale de 7.5 milliards, plus de 800 millions de personnes – soit une personne sur neuf- souffrent de faim chronique, 3 millions d’enfants de moins de 5 ans meurent chaque année de causes de malnutrition et 159 millions d’enfants dans la même tranche d’âge souffrent d’un retard de croissance. D’un autre côté, 1,9 milliard de personnes sont en surpoids dont 672 millions d’adultes obèses. Un déséquilibre dû à plusieurs facteurs comme les guerres, les conflits, le changement climatique ou les récessions économiques.

Pour vaincre la famine et la malnutrition dans le monde et atteindre l’objectif « La Faim Zéro », la FAO a mis en place une décennie pour lutter contre la malnutrition. Les axes d’action définis par l’organisation sont l’intégration de la nutrition dans les programmes scolaires, la contribution à la prise en compte de la nutrition dans les politiques des pays particulièrement affectés par la malnutrition, accroître la mobilisation internationale et européenne en faveur de la nutrition et favoriser la recherche scientifique sur la nutrition.

Kamir B.

%d blogueurs aiment cette page :