Journée mondiale de la vue : Voir, un droit fondamental

 

En ce 14 octobre, nous célébrons la Journée mondiale de la vue. « Tout le monde compte », tel est le thème retenu cette année pour la célébration de cette date synonyme de sensibilisation et de prévention aux problèmes de la cécité dans le monde.

L’OMS estime à plus de 1,3 milliard le nombre de personnes souffrant d’incapacité visuelle à travers le monde dont 40 à 45 millions d’aveugles.

En Algérie, les statistiques de 2013 avancent le chiffre de 62 000 non-voyants. Les spécialistes estiment que 80% des cas de cécité seraient évitables voire guérissables s’ils étaient pris en charge à temps ou efficacement.

Cependant, ces chiffres sont revus à la hausse d’année en année pour diverses raisons. La première raison est le vieillissement de la population et l’augmentation du taux de croissance de la population mondiale.

A cela, ajoute l’OMS « les erreurs de réfraction non corrigées, la cataracte, la dégénérescence maculaire liée à l’âge, le glaucome, la rétinopathie diabétique, l’opacification cornéenne ou le trachome » et de préciser que les causes de cécité sont essentiellement « une cataracte non opérée, dans 35% des cas, des défauts de réfraction non corrigés, dans 21% des cas et un glaucome, dans 8% des cas ».

Le rappel de cette date du 14 octobre est donc l’occasion d’interpeler les gouvernants sur l’importance de la mobilisation de plus de moyens pour «faciliter l’accès aux services de santé pour la prévention et le traitement des affections oculaires » et de réaffirmer que « voir est un droit fondamental ».

H.A.